Altaveran d’Alexandra Rossi

Écrit par Alexandra Rossi • Paru en Février 2011

702 pages

Altaveran, épée mythique à l’origine du conflit ayant opposé Elfes Sombres et Elfes Lumières des contrées de Sarda, confère à son détenteur d’immenses pouvoirs. Reyan Teneri, jeune Elfe hybride et ambitieux, rêve de s’en emparer alors qu’elle semblait perdue à jamais. Mais il est loin de se douter que détenir une telle lame lui réservera bien des épreuves qui le mèneront sur le chemin d’une destinée insoupçonnée… Entre batailles, trèves, pièges, rebondissements, amour et magie, Altaveran fera vivre à Reyan des aventures hors du commun !

« Altaveran, les cinq protecteurs » d’Alexandra Rossi est l’intégrale de l’œuvre du même nom. L’histoire se concentre principalement sur Reyan Teneri, un elfe de la région de Sarda. Il n’est pas comme les autres car il est né de l’union d’une Elfe de Lumière et d’un Elfe Sombre, ce qui fait de lui un hybride et le dernier des Noryas. Sa différence et surtout son ambition vont le mener à chercher plus que tout une épée mythique, dont personne n’est plus vraiment certain qu’elle a existé : L’épée de l’étoile aussi appelée sous le nom d’Altaveran. Mais il ne se doutait pas que la possession de cette épée changerais le cours de son existence …

Tout d’abord, le récit se commence assez facilement, on a tout de suite les repères nécessaires pour ne pas se perdre dans l’histoire et dans les personnages. C’est un livre plein d’actions et de rebondissements et on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer dans la lecture. Ajouter à ça beaucoup de retournements de situation et à peine commencé, on a tout de suite envie de se plonger dans les quelques 600 pages du romans. J’ai vraiment adoré le début de l’histoire qui mêle assez bien les histoires d’amour, d’aventure et de magie mais malgré ça, j’ai été déçue par la suite du livre qui m’était pourtant apparu au départ comme très prometteur.

Au début de l’histoire, j’avais trouvé que Reyan réussissait trop facilement et rapidement à s’emparer d’Altaveran alors qu’elle était dénommée mythique et imprenable, car de nombreux elfes avaient péris pour la trouver, mais je n’en avait pas tenu rigueur puisque à ce moment là c’était le seul point noir qui m’était apparu. Par contre, arrivé peu après le milieu du roman je me suis vite lassée de toutes ces actions qui devenaient beaucoup trop prévisibles à mon goût. De plus, l’arrogance de Reyan et son fort caractère deviennent vite pesants.

Au contraire, les autres personnages étaient assez touchants, surtout Mya et Alear, alors j’ai quand même continué ma lecture dans l’espoir d’y voir une fin qui me ferait oublier tous ces mauvais points, mais voila une fois encore j’ai été déçue. Je me suis plus attachée aux personnages secondaires qu’a Reyan et surtout, la fin ne m’a pas vraiment éclairée mais plutôt embrouillée, car j’ai eu beaucoup de mal à m’y retrouver et à comprendre ce soudain changement dans la vie de Reyan. Je précise aussi qu’on retrouve beaucoup de fautes de syntaxes dans le livre ce qui fait qu’on est parfois obligé de relire plusieurs fois une phrase pour la comprendre et finalement se rendre compte qu’il manque un mot de liaison ou qu’un « me » remplace un « le », c’est donc un nouveau point négatif qui vient s’ajouter à la liste.

Pour relativiser ce bilan négatif je vais bien-sur citer les quelques points qui m’ont plus dans la deuxième moitié du livre. Tout d’abord les horizons s’élargissent puisqu’on ne se trouve plus uniquement à Sarda mais aussi dans d’autres régions du monde et malgré son égoïsme et sa personnalité parfois agaçante, Reyan reste quand même fidèle à ses amis tout au long du livre.

Pour conclure, c’est donc un livre qui a bien commencé mais qui n’a pas su me convaincre tout au long de la lecture. En bref, j’avais placé beaucoup d’espoirs dans ce roman, vu les bonnes critiques lues sur le net mais je n’ai pas été conquise à mon tour par l’histoire. Face à ma lecture je serais tentée de ne pas vous le conseiller mais comme je l’ai déjà dit, j’ai lu de très bonnes critiques dessus, alors je préfère vous dire de vous fier à votre « instinct littéraire » en lisant aussi une critique positive pour faire votre choix.

Deception

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s