Time Riders Tome 1 d’Alex Scarrow

Écrit par Alex Scarrow • Paru en Janvier 2012

445 pages

Liam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912. Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010. Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026. Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l’Histoire.

« Time Riders » d’Alex Scarrow est une collection de science fiction comprenant au total neuf tomes. Voici donc ma chronique du premier d’entre eux. L’histoire se déroule en 2001 mais nous voyageons à plusieurs époques dès le début de l’histoire lorsque Foster, membre d’une agence de Time Riders, recrute ses 3 nouveaux agents : Liam, Maddy et Sal. Ils auraient dû mourir mais leurs qualités leur ont donné la chance de survivre en échange de leur travail au sein de l’agence. Leur but est simple mais la tâche l’est beaucoup moins : il faut empêcher l’histoire d’être modifiée par des voyageurs dans le temps car le monde pourrait bien devenir apocalyptique dans le cas contraire.

J’ai commencé le roman avec beaucoup d’enthousiasme car au premier abord il m’intriguait déjà beaucoup. La couverture est en totale adéquation avec le genre du roman et la petite phrase « ne jouez pas avec le temps » mêlée à l’image, nous donne tout de suite envie de lire le livre. Les premiers chapitres, ceux du recrutement des trois agents, sont vraiment incroyables, ce sont d’ailleurs mes préférés car l’auteur pose les bases de son histoire d’une telle façon qu’on sent que cette histoire va être palpitante et pleine de rebondissements. Je peux vous assurer que ce premier ressenti s’est avéré exact.

Nous faisons ensuite nos premiers pas dans l’agence avec Maddy, Sal et Liam. Ils ne savent rien de son fonctionnement et doivent donc tout apprendre, tout comme nous. On se sent donc très bien impliqué dans l’histoire puisqu’on peut facilement s’identifier à l’un des trois agents et pas à pas assimiler avec eux, les bases de leur mission et le fonctionnement de cet univers des voyages dans le temps. Une initiation aux bases de l’agence qui tourne court, car finalement il doivent aussi apprendre sur le terrain, j’ai vraiment aimé ce choix de l’auteur, ça rend l’histoire bien plus axée vers l’action et c’est aussi beaucoup plus intéressant que de les voir apprendre avec des « leçons » à l’intérieur de l’agence.

Les personnages ont chacun des qualités bien précises qui font qu’ils ont été choisi pour vivre et intégrer une équipe de Time Riders. Chacun d’entre eux est décrit précisément au début de l’histoire et on apprend à connaitre leur faiblesses et leurs autres atouts tout au long de l’histoire. Je me suis beaucoup attaché à eux trois ainsi qu’a Foster, leur guide dans l’agence et à Bob, l’agent auxiliaire.

Ce qui est intéressant avec Liam c’est qu’il vient du passé par rapport à l’année où est basée l’agence, donc il ne connait pas l’existence de certains évènements, de certain choses modernes telles que les ordinateurs où un simple hamburger ce qui m’a fait sourire à plusieurs reprises. Le fait est qu’il apprend vite et qu’on ressent qu’il a beaucoup mûri tout au long de ce premier roman. Sal quant à elle est la plus jeune et on ressent l’histoire via son journal intime pendant quelques chapitres, ce que j’ai beaucoup aimé. En ce qui concerne Maddy, elle a cette capacité à garder son sang froid qui lui permet de prendre soin de Sal qui a moins de cran qu’elle à cause de son plus jeune âge. J’ai donc trouvé tous ces personnages très complémentaires. C’est vraiment une belle équipe qu’a créé l’auteur avec des personnages tous aussi fascinant les uns que les autres. J’ai trouvé ça très appréciable puisqu’on peut facilement s’intégrer à l’équipe et donc au roman.

En ce qui concerne l’histoire, je l’ai complètement adoré du début à la fin. On ne s’ennuie jamais, il n’y a pas de temps morts et on voit que le roman à été très travaillée par son auteur. Notamment les passages concernant la machine à voyager dans le temps puisqu’on connait l’inventeur, sa date d’invention, l’anecdote de sa création et son rôle pour l’agence. Tout est tellement bien écrit et expliqué que ça à l’air totalement réel et crédible.
J’avais peur de me perdre avec les époques mais ça n’a jamais été le cas, le style de l’auteur est assez naturel ce qui le rend très agréable à lire et nous facilite grandement la compréhension de l’histoire et de toutes ces modifications.

C’est une histoire qui m’a passionnée car elle traite d’un sujet qui, je pense n’a pas été facile à écrire vu la complexité des changements d’époque et de lieux mais qui a été très bien traitée. Je félicite l’auteur qui à réussi à créer un monde où le voyage à travers le temps est rendu possible, mêlé à de l’action et à la trame d’une histoire palpitante et tout autant intéressante.

Pendant notre lecture, on se rend vraiment compte de la dangerosité de ces changements de l’Histoire. Un tout petit changement peut entrainer de graves conséquences comme on peut le voir dans cet épisode où un homme tout droit sortit de 2066 décide de retrouver la machine à voyager dans le temps pour retourner à l’époque de la deuxième guerre mondiale afin d’apporter des informations à Hitler pour l’aider à gagner la guerre.

Pour conclure, ce livre a été un réel coup de cœur pour moi, je ne lui ai trouvé que des qualités et je pense qu’on ne peut qu’apprécier la manière dont l’auteur à traité le sujet des voyages dans le temps. Il vous tient du début à la fin, si bien que je n’arrivais plus à arrêter ma lecture, si j’avais pu, je l’aurais lu d’une traite ! J’ai vraiment hâte de découvrir les tomes suivants. En ce qui concerne celui-ci, je le recommande vraiment à tous car c’est un livre à lire.

coup-de-coeur
Je remercie les Éditions Nathan et leur attachée de Presse pour ce SP reçu en Avant-première. Jusqu’à présent je n’ai lu de cette maison d’édition que des livres de très bonne qualité avec un excellent rapport qualité-prix et Time Riders n’a pas dérogé à la règle ! Merci encore pour leur confiance.

Divergente 1 de Veronica Roth

Écrit par Veronica Roth • Paru en Octobre 2011

436 pages

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. A 16 ans, elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant.

ELLE EST DIVERGENTE.
ELLE EST EN DANGER DE MORT.

« Divergent » de Veronica Roth est un roman dystopique nous racontant l’histoire de Beatrice. L’héroïne vit à New York mais la ville est un peu différente de celle que nous connaissons aujourd’hui puisque l’histoire se déroule dans le futur. Alors que la population est désormais séparée en 5 factions : Altruiste, Sincère, Audacieux, Erudit, Fraternels.
À la veille de la cérémonie du choix, Beatrice ne sait pas quelle faction adopter, ce choix est important car il déterminera le cours de sa vie. En plus de ça elle n’est pas comme les autres, elle est divergente. Pour Béatrice, choisir les Altruistes c’est rester avec sa famille et s’oublier au service des autres. Mais elle hésite aussi avec les Audacieux, une faction qui la fascine.
Ce n’est qu’au moment de faire couler une goutte de son sang dans une des coupes lors de la cérémonie du choix que Beatrice prend sa décision et celle-ci va changer son existence !

C’est la première dystopie que je découvre, alors malgré une envie irrépressible de lire le livre à la lecture de la quatrième de couverture, j’appréhendais un peu mes premiers pas vers ce style qui m’était encore totalement inconnu. Les appréhensions n’ont pas mis longtemps à s’évaporer. Dès les premières pages, j’ai été conquise !

L’histoire commence par une routine familiale qui semble banale mais dans un monde oh combien différent du notre ! Une ville à moitié détruite, une population séparée en plusieurs factions, des règles à suivre selon notre appartenance aux différents groupes de la société. Un début qui nous laisse donc percevoir quelques éléments de normalité pour nous lancer dans un univers nouveau en douceur. Mais commencer en douceur ne veut pas dire commencer lentement car l’auteur n’a pas perdue de temps pour nous plonger dans son univers, dès que Béatrice sort de sa maison, on sent que l’histoire commence, nous laissant découvrir petit à petit les fondements de ce monde. J’ai beaucoup apprécié ce démarrage rapide de l’histoire, ça donne une impression de vitesse sans pour autant être une entrée en matière « brutale ».

Personnellement j’ai tout de suite adoré Tris et cet autre monde. J’ai été directement séduite par l’intrigue de l’histoire et tout ce qui s’y passe. J’avais beaucoup de mal à stopper ma lecture car on ne s’ennuie jamais, il se passe toujours quelque chose et du coup on a envie d’en savoir plus, chapitres après chapitres on s’accroche à l’histoire même si on n’a vraiment pas envie de terminer cette lecture, qui est un pur moment de bonheur littéraire.

Les personnages sont très travaillés, Tris à sa personnalité propre, avec ses défauts et ses qualités, tout comme le très grand nombre de personnages secondaires qui ont chacun un rôle important à jouer. Cette diversité des personnages dans le livre est un réel atout, car ça nous permet de ne pas être totalement axé sur Tris même si c’est elle le personnage principal de l’histoire. Je me suis beaucoup accrochée à elle. Je crois qu’en fin de compte à force de lire, on s’identifie tellement à elle qu’on à l’impression que c’est notre histoire et notre monde.

On sent que l’auteure à beaucoup travaillé son intrigue, chaque moment, presque chaque mot à son importance, des informations qu’on croyait banales au début du roman se révèles être, à la fin, des éléments importants de l’histoire. De plus le livre arrive à mêler tout un tas de sujets différents en gardant une unité pertinente dans le récit : l’amitié, l’amour, les choix, les rivalités, la différence …

La fin laisse un suspense incroyable, on se demande presque si il ne manque pas un petit quelque chose pour nous laisser une piste, un aperçu de la suite mais non. On ne peut à aucun moment se douter de ce qui va se passer mais ça ne m’a pourtant pas frustré, au contraire, ça m’a donné encore plus envie de lire les prochaines aventures de Tris car rien ne nous la laisse présager. Je ne vous surprendrais donc pas en vous annonçant que j’ai en un énorme COUP DE CŒUR pour le livre. Je me demande comment tous les lecteurs français vont faire pour attendre le printemps prochain pour lire le deuxième tome de ce bijou !

Selon moi, Divergente à toutes les qualités nécessaires à un bon roman. Il est prenant, intriguant, le suspense y est poussé à son paroxysme, les personnages sont géniaux, le style de l’auteur est très agréable à lire, l’histoire est très travaillée … Pour conclure, vous ne pouvez pas passer à coté de ce chef d’œuvre alors je conseille à tous de le lire car il mérite amplement toutes les bonnes critiques que vous pourrez lire sur le net.

coup-de-coeur

Je remercie les Éditions Nathan et le Blog Jotman & Books qui m’ont permis ce partenariat.