Divergente 2 de Veronica Roth

Écrit par Veronica Roth • Paru en Novembre 2012

463 pages

Différente. Déterminée. Dangereuse.

Abandonnant une ville à feu et à sang, Tris est en fuite. Grâce à ses facultés de Divergente, alle a réussi à échapper au programme des Érudits qui a manipulé et lancé les soldats Audacieux à l’assaut des Altruistes. En trois jours, Tris a perdu sa faction, ses amis, ses aprents. Pourtant, elle n’a pas le droit de baisser les bras. Elle seule peut se dresser face aux Érudits. Avec son frère Caleb et son petit ami Tobias, elle doit trouver des alliés parmi les autres factions, les Fraternels et les Sincères. Mais ceux-ci se montrent méfiants. Or les combats ont repris, et le temps presse…

« Divergente 2 » de Veronica Roth est le second tome de la série du même nom. Dans cette suite, nous retrouvons le monde de Tris, dévasté par la guerre causée par le conflit entre les factions. Après avoir perdu ses parents, des amis, Tris n’est pas au bout de ces peines car ce monde ravagé dans lequel elle vit avec Quatre et leurs alliés n’est pas encore sauvé, il lui reste bien des batailles et surtout des mystères à éclaircir sur le but de celles-ci.

Déchirée entre son amour pour Quatre et son besoin de vérité, Tris est moralement dévastée dans ce second tome. Sa personnalité change avec son humeur au point qu’elle en vient à prendre des risques inutiles. Elle est rongée par la culpabilité et l’atmosphère qui règne autour d’elle, même au sein des factions amies, ne l’aide pas à se reconstruire. C’est donc une Tris bien différente de celle du tome précédent que l’on retrouve ici. Une Tris pleine de doutes et de désillusions mais pas pour autant une Tris immobile, au contraire, elle agit plus mais parfois elle n’y réfléchit pas assez ce qui va la fragiliser encore bien plus.

J’ai été surprise par la complexité de ce second tome. Il faut quand même s’accrocher à certains moments car les différents conflits d’intérêts et les alliances ne sont pas toujours très clairs. Certains personnages ennemis peuvent s’avérer utiles et procurer une aide de grand secours alors qu’au contraire et de façon bien pire, certains amis proches sont amenés dans ce roman à retourner leur veste de façon très imprévue.

Les personnages changent beaucoup dans ce tome où les amitiés sont bouleversées et les haines parfois effacées le temps d’un court moment d’entraide. De nouveaux personnages inattendus refont surface et l’ambiguïté des liens entre chacun se fait ressentir pour le lecteur. En temps de guerre qui sait vraiment à qui se fier ? C’est exactement ce qu’on se demande tout au long de ce livre.

J’ai été un peu déçue par la première moitié du roman car finalement les actions sont limitées et tout est plutôt axé sur la psychologie notamment par rapport à Tris et à son mal-être suite aux événements du premier tome, un élément qui à mon goût était beaucoup trop mis en avant par rapports aux « vrais » moments d’actions.

Par contre, je dois avouer que j’ai su retrouver une partie de mon engouement pour ce livre grâce à la seconde moitié du roman qui se rapprochait beaucoup plus de l’ambiance à laquelle je m’attendais avant d’ouvrir ce tome. L’action est bien présente, le suspense est vraiment palpable et surtout, les mystères de ce conflits nous poussent à vouloir en savoir toujours plus.

J’ai vraiment bien accroché à la fin et je dois dire que la révélation des derrières lignes est juste incroyablement inattendue et me donne vraiment envie de découvrir ce qui va se tramer dans le prochain tome, finalement toutes nos croyances ne seraient elles pas fausses ? Je me pose beaucoup de questions qui trouverons seulement leurs réponses à la lecture de la suite, ce qui me rend très impatiente !

En bref malgré un début un peu lent et trop axé sur les angoisses de Tris, on se remet bien vite dans l’ambiance du roman grâce à une bonne dose d’action, d’alliances, de conflits et de mystère. La fin de ce tome, assez imprévisible, nous réserve encore de nombreuses surprises pour la suite qui je l’espère me fera retrouver le coup de cœur pour cette série que je n’ai pas eu pour ce second tome.

Bonne Lecture

Publicités

Les Ailes Brisées de Marie Liondor

Écrit par Marie Liondor • Paru en 2012

392 pages

Qui donc est Robyn ?
D’où viennent ses dons exceptionnels ?

Ce sont les questions que se pose Manon en croisant la route de cet être angélique aux étranges yeux émeraude.
Mais lorsque la réponse lui apparaît, à la suite d’un terrible accident de la route, elle apprend que leur histoire a véritablement commencé il y a plus de deux siècles…

«Les Ailes Brisées » de Marie Liondor est le premier roman publié aux éditions Calepin. Nous y rencontrons une jeune femme prénommée Manon qui travaille à Nantes et rejoins ses grand-parents chaque weekend sur l’île de Noirmoutier. Après une soirée organisée par son patron pour tous les employés, elle rencontre un étrange et beau jeune homme, Robyn, qui s’obstine à l’appeler par un autre prénom que le sien. De nombreux mystères entourent Robyn et Manon est bien décidée à découvrir qui il est vraiment.

J’étais très emballée à l’idée de commencer ma lecture car ce roman se déroule en France mais surtout dans une petite région et non à Paris comme la plupart des livres se déroulant en France. Ce point de l’histoire ne m’a pas déçue, de Nantes à l’île et aux environs, nous pouvons explorer les lieux accompagné par l’histoire de Manon.

Ensuite, j’ai beaucoup aimé le fait que l’histoire parle des anges dans un contexte réel, cette histoire pourrait très bien arriver à n’importe qui jusqu’à l’arrivée du mystère et de la magie dans le roman.

Le coté angélique de l’histoire, les explications sur leur nature, leur hiérarchie est très bien construit mais j’avoue que je n’aurais pas été contre un peu plus de matière concernant ce thème. Certes, on en sait très peu et on en découvre au fil de notre lecture pour laisser le suspense mais un peu plus d’information n’aurait pas été de refus car ce thème est encore assez peu exploité dans la littérature fantastique. Je n’ai donc pas eu d’impression de déjà vu, ce que j’ai vraiment apprécié.

Ce roman comporte quelques passages de retour dans le temps. J’ai vraiment adoré ces quelques chapitres qui apportent vraiment beaucoup à l’intrigue et à notre lecture qui s’en trouve diversifiée. Cela apporte vraiment un énorme plus à l’intrigue et nous permet pas à pas de comprendre les liens qui unissent Manon et Robyn.

Le personnage de Manon est très sympathique et on s’attache à elle très rapidement, de par son passé mais aussi par les difficultés de son présent. Son amitié avec Andréa est sincère et leur complicité apporte un vrai plus à ce roman. Robyn est quant à lui un peu plus long à se dévoiler, intrigue oblige. Le mystère qui l’entoure est la clé de ce roman. Il m’est arrivé de me rapprocher de lui mais aussi de m’en éloigner à certains passages du roman. C’est un personnage très atypique.

L’intrigue est avenante et bien structurée, je garde un très bon souvenir de ma lecture car la romance est aussi bien mêlée au fantastique qu’au réel. Certains passages étaient vraiment inattendus, d’autres un peu plus prévisibles mais sans pour autant que la lecture deviennent lourde.

Le style de l’auteur est très épuré et fluide, ce qui convient parfaitement à ce type de roman bien que je dois dire que les passages historiques étaient eux aussi très bien écrits. Son style arrive à retranscrire les lieux et les personnage de façon très authentique. Si l’auteure envisageait de se pencher sur un projet de romance à une époque antérieure, je serais très preneuse !

En bref, c’est un roman auquel on réussit à vite s’accrocher. L’intrigue est à la fois prenante et inédite ce qui rend l’histoire très attrayante. Les personnages sont attachants ou intrigants, les lieux sont beaux et bien décrits, la romance réussie. Malgré de tout petits bémols qu’on oublie bien vite, ce roman à un réel potentiel et arrive à vous transporter du réel au fantastique avec beaucoup d’aisance.

Bonne Lecture