Short ! Printemps 2013 N°4

short411

Publié par SHORTédition • Paru en mai 2013

125 pages

Sur la plage, à l’apéro, au soleil ou dans le métro, découvrez nos lauréats du printemps 2013 sélectionnés par nos lecteurs et notre Comité Éditorial. Éditeur de nouvelle génération,  SHORTEDITION, parrainé par David Foenkinos, prône le « Court mais bon !».
Cette maison d’édition, qui anime une plateforme participative dédiée au format court et à la révélation de talents, offre la possibilité à quiconque d’écrire et d’être reconnu. Une condition : écrire ou dessiner des œuvres de fiction pour des lectures de 1 à 20 minutes.
SHORTEDITION entre dans votre quotidien et vous propose la short Littérature partout, à tout moment. Découvrez-là gratuitement sur le site short-edition.com et sur ses applis iPhone, iPad et Androïd : des Nouvelles, des BD courtes (strips), des poèmes, des nouvelles très-très courtes.
À chaque saison, un Prix littéraire récompense chacune de ces catégories. Les jurés sont les lecteurs et le comité éditorial qui unissent leurs voix pour élire les auteurs publiés au préalable sur le site. Les trente meilleurs auteurs sont alors édités sur eBook et en format papier, dans la revue SHORT !

C’est avec grand plaisir que j’ai accepté de tester ce nouveau concept de « Short littérature ». En effet, Short est une revue contenant des publications très très courtes, qui se lisent en 1 à 20 minutes. Je suis très attachée aux romans, et plus ils sont longs plus je suis contente mais pourtant j’ai été séduite par ce concept dès qu’on m’a exposé le principe et je dois dire que je n’ai pas été déçue à la lecture, la première impression à été la bonne !

Je vais d’abord commencer par le format. En effet, pour ce type de publication, il est essentiel car il faut que le livre ne soit pas trop gros pour pouvoir l’emmener partout mais aussi pas très lourd. Ici on peut dire que l’objectif est rempli. J’ai tout de suite été séduite par le format. Un peu plus gros qu’un livre de poche (notamment pour que la lecture des strips soit meilleure, ce qui est le cas) mais toujours très pratique car on peut l’emporter partout. Le papier est de qualité mais le livre reste très léger.

A présent parlons plutôt de son contenu. Au début on trouve un sommaire, qui permet de choisir entre lire dans l’ordre de publication ou selon nos envies. Personnellement j’ai testé les deux en cochant mes lectures dans le sommaire avec un crayon de papier pour ne pas en rater une.

J’ai aimé la diversité du contenu. En effet, le gros plus de cette revue, c’est qu’il y a aussi bien des nouvelles (courtes), que des strips (BD courtes) ou des poèmes. Ainsi il y en a pour tous les goûts, même si j’ai quand même préféré les nouvelles (moi qui n’était pas une grande fan, Short a réussit à me faire aimer cette littérature et je le félicite pour ça car ne l’oubliez pas je suis adepte des romans!).

Les strips sont également géniaux ! J’ai été bluffée par les très très courtes qui réussissaient en une seule illustration à raconter une histoire. J’ai un peu moins aimé les poèmes mais ils ont tout à fait leur place dans cette revue car certains étaient vraiment pas mal.

Le gros plus de cette revue c’est qu’elle a réussit à me faire passer par toute les émotions possibles et imaginables. Certains écrits étaient tristes et fatalistes, d’autres surprenants et amusants. On peut passer d’une extrême à l’autre, ce que j’ai totalement adoré. D’ailleurs, gros coup de cœur pour la nouvelle « C’est trop tard » de Simon Bouly dont la fin est juste excellente !

Ce qui m’a manqué, et bien au final pas grand chose puisque j’ai été conquise par ce concept. Autant vous dire que m’a seule déception c’est qu’il n’y en ai pas plus car selon moi c’est un peu court pour durer 3 mois. Une vingtaine de publications supplémentaires seraient vraiment idéales et ne seraient pas de refus.

Pour conclure, le concept de short littérature est vraiment top et à su me convaincre à 100%. On voit qu’il y a eu un gros travail éditorial derrière pour que l’objet corresponde à son concept. La diversité est là, l’originalité encore plus, ce qui m’a totalement conquise. On peut emporter Short partout mais aussi bien le lire tranquillement chez soi, à chacun d’adapter ses envies à cette littérature qui mérite de prendre de l’ampleur dans le domaine de l’édition. Au final, je ne peux que vous recommander de vous abonner (ou au moins de tester) et d’aller faire un tour sur le site internet pour plus d’informations.

Le site internet de short-édition

Belle Découverte

Time Riders tome 5 d’Alex Scarrow

Écrit par Alex Scarrow • Paru en mai 2013

  450 pages

En voulant empêcher des Américains venus du futur de coloniser la Rome antique, Liam, Maddy et Sal se retrouvent tous les trois piégés sous le règne de Caligula, l’empereur fou. Coupés de leur Base, comment peuvent-ils revenir dans le présent et rétablir le cours de l’Histoire ?

« Les flammes de Rome » est le cinquième tome de la série des Time Riders écrite par Alex Scarrow. Nous y retrouvons nos trois agents et Bob, une nouvelle fois face à une mission difficile. En effet, des hommes du futur désespérés ont voulu retourner à l’époque de la Rome antique pour réécrire l’histoire, ce que Maddy, Sal et Liam doivent absolument empêcher. Mais la mission se complique quand ils se retrouvent tous coincés à Rome, sans moyen de rentrer dans leur boucle temporelle pour retrouver l’histoire d’origine.

Pour la cinquième fois, j’ai apprécié retrouver l’agence et ses membres. Je ne me lasse vraiment pas de cette série, au contraire, je suis bien contente qu’elle se compose d’autant de tomes ! C’est donc avec empressement et impatience que je me suis jetée sur ce livre de cette série que j’adore. Encore une fois je n’ai pas été déçue quoique un peu moins enthousiaste que pour les autres tomes.

L’intrigue principale avance encore un peu dans ce tome. Des informations nous sont révélées et les différents agents se concertent afin de parler de leurs ressentis concernant le mystère de cette agence à laquelle ils appartiennent. Cependant les informations sont encore très succinctes et le mystère s’épaissit plus qu’il ne se dévoile.

Le suspense est donc encore très présent autour de l’intrigue principale de la série mais encore bien plus concernant celle de ce tome en particulier. Nos agents ne disposent plus de leurs outils technologiques pour retrouver leur boucle temporelle et on se demande bien comment il vont faire pour s’en sortir.

L’intrigue de ce tome est très intéressante par son contexte historique. Encore une fois c’est avec beaucoup de facilité que l’auteur nous plonge dans chacune des différentes périodes historiques de ses romans. Cependant, j’avoue être restée un peu sur ma fin avec ce tome.

En effet, contrairement à tous les autres tomes, j’ai trouvé la résolution de cette histoire plutôt incertaine et beaucoup moins claire et vraisemblable que toutes les autres qui étaient très logiques. Ici j’ai eu plus de mal avec la méthode employée car je n’ai pas vraiment tout compris et surtout, j’ai même quelques doutes sur sa cohérence vis à vis des voyages temporels même si au final c’est quand même une idée bien trouvée mais pas assez travaillée.

Les personnages quant à eux ne changent pas beaucoup dans ce tome, mais comme dans chacun d’eux on se rapproche beaucoup de tous les personnages. Ils en apprennent un peu plus sur leur agence mais restent encore dans le flou, ce qui les rend plus soucieux quand à leur avenir.

Pour conclure, encore une fois j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Cependant, jusqu’à présent je dois avouer que c’est celui qui m’a un peu moins plu parmi tous les autres, d’ailleurs, les quelques incohérences et flous de la résolution de l’intrigue font que je n’ai pas eu de coup de cœur, mais cela reste quand même un bon tome. L’époque m’a plu et le déroulement de l’intrigue aussi. J’ai donc encore une fois très hâte de connaître la suite, puisque l’étau se resserre sur l’intrigue de toute la série, laissant beaucoup de suspense.

belle-decouverte

Glitch Tome 2 d’Heather Anastasiu

Écrit par Heather Anastasiu • Paru en Mars 2013

400 pages

Zoe est libre. Elle a échappé à l’asservissement de la Communauté, déconnectée du matériel qui avait contrôlé chacune des ses pensées et chacune de ses émotions, et a évité la capture par sons Chancelier qui avait l’intention de la tuer. Elle est enfin libre, mais elle est loin d’être en sûreté. Zoe et Adrien doivent se cacher de la détection de la Fondation, une académie qui forme les Glitchers, des adolescents destinés à se battre dans la Résistance. Ensemble, Zoé et sa nouvelle équipe de combattants surhumains doivent risquer leur vie pour sauver d’autres Glitchers et les humains sous le contrôle du Chancelier.

« Résurrection » est le deuxième tome de la trilogie Glitch écrite par Heather Anastasiu. Nous y retrouvons Zoe qui a fuit avec Adrien la communauté et le lien qui l’empêchait de ressentir ses propres émotions, la rendant enfin libre d’elle-même. Son don se développe mais il lui est impossible de le contrôler. Adrien l’emmène alors à la Fondation pour s’entraîner et apprendre à réguler sa télékinésie.

J’ai apprécié retrouver l’histoire qui m’avait plutôt convaincue dans le premier tome. Malgré ça je dois dire que les premiers chapitres ont été un peu difficile car je ne me rappelais plus de tous les détails de la fin qui avaient leur importance au début de ce tome. Du coup, j’ai été un peu déçue du fait que l’auteur ne nous guide pas vraiment au début, rendant celui-ci plutôt hésitant.

Heureusement dès que je me suis remise dans l’univers du livre, j’ai de nouveau pu apprécier cette suite de l’histoire de Zoé. Celle-ci est beaucoup plus fournie en actions et rebondissements que le premier. Une fois la présentation de l’histoire du premier tome, on peut enfin plonger dans le vif du sujet avec ce second roman.

Certes ce roman contient bon nombre d’actions mais par contre j’ai été un peu déçue par le peu d’informations supplémentaires que l’on obtient. Certes la fin nous en apprend d’avantage mais le corps du livre est assez pauvre en informations puisque l’accent est plutôt porté sur les actions, ce que je trouve un peu dommage car du coup j’ai un vague sentiment de déséquilibre dans l’histoire.

En ce qui concerne les personnages, je suis plutôt satisfaite de leur évolution dans ce tome, notamment vis à vis de Zoe et de son don mais également par le lien qui se renforce entre elle et Adrien. J’ai aimé leur diversité, car quand on arrive à la fondation, forcément de nombreuses personnes font leur apparition. J’ai particulièrement aimé les amies de chambrée de Zoe que j’ai trouvé bien travaillées et attachantes malgré des traits de caractères peu « communs ».

J’ai également trouvé un peu dommage que l’entraînement de Zoe pour maîtriser son don ne soit pas plus utilisé dans certains chapitres, car au final j’ai l’impression qu’il y en a eu très peu qui soient exploités à l’écrit. Ça donne un effet de « trop rapide et trop simple » si vous voyez ce que je veux dire.

Pour conclure, je suis donc plutôt mitigée en ce qui concerne ce deuxième tome et j’espère que le dernier rattrapera les quelques défauts de celui-ci. Globalement ma lecture fut bonne mais parfois il me manquais quand même quelque chose, des informations, de l’approfondissement pour certains chapitres. Cependant, les points positifs de ce tome tels que la diversité et le travail des personnages ainsi que les nombreuses actions ont pu redonner un équilibre au roman. J’attends donc la suite pour voir ce que ça va pouvoir donner.

Bonne Lecture

La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko

Écrit par Marie Pavlenko • Paru en mars 2013

430 pages

« Six clans, six magies, six pouvoirs. Un destin »

Six clans dirigent la Cité. Chacun possède une magie qui permet de commander aux éléments et aux êtres vivants. De leur union dépend l’équilibre. Mais depuis quelque temps leurs pouvoirs s’affaiblissent. C’est pourquoi durant la Fête des Échanges tous les adolescents sont soumis à des épreuves,en vue d’être initiés.
Parce qu’elle a échoué, la jeune Erine est bannie, loin de sa famille et de son Clan. Condamnée à survivre dans la zone d’exil, elle va bientôt découvrir le sombre secret de la ville. Et le terrible complot qui menace de la détruire.

« La Fille-Sortilège » est un roman fantasy écrit par Marie Pavlenko et publié dans la collection Pandore des éditions Le Pré aux Clerc. Nous y rencontrons Érine, jeune fille vivant dans une grande cité où les clans règlent le rythme de la vie de chacun. Mais Érine ne fait partie d’aucun clan, elle a été bannie et n’apprendra jamais à utiliser la magie, condamnée à vivre en tant qu’exclue dans la zone orklas. Mais c’est dans l’ombre de cette zone qu’elle va découvrir que la majestueuse cité et ses clans ne sont pas vraiment ce qu’ils paraissent être.

Je me suis plongée dans ce monde avec beaucoup d’enthousiasme car je suis une adepte de fantasy et je dois dire que je n’ai vraiment pas été déçue. L’auteur nous plonge dans son univers en douceur et surtout elle ne nous en dévoile pas trop dès le début, nous laissant découvrir cette cité et ses clans tout au long de notre lecture, nous surprenant ainsi du début à la fin de l’histoire.

Le petit plus c’est évidement la présence d’une carte représentant la cité au début du roman. Celle-ci est superbement bien faite et aussi très utile, nous permettant de nous situer très précisément dans ce lieu imposant à chaque instant de l’intrigue.

L’univers que l’auteur à créé m’a tout de suite conquise. Son fonctionnement et ses subtilités sont richement travaillés. Le style épuré et sobre de l’auteur nous permet de nous représenter facilement les lieux, les personnages ainsi que cette ambiance bien particulière du secteur orklas et celle des clans. Ce style très posé rend la lecture très naturelle et les pages défilent sans qu’on s’en rende compte.

L’auteure à su me toucher par l’histoire du personnage d’Érine. Je me suis beaucoup rapprochée d’elle, de son passé mais aussi des épreuves qu’elle est entrain de vivre. Elle est très débrouillarde et ne se laisse pas abattre. Sa détermination m’a séduite. J’ai aussi beaucoup aimé le personnage d’Arkadi et sa reconnaissance sans faille envers Érine.

L’intrigue quant à elle est très intéressante et on se prend vite au jeu d’Erine pour découvrir la vérité sur la cité. Le suspense n’est pas haletant mais quand même très présent. Le gros point positif c’est que l’auteur à sut la créer de façon très subtile. Il est vraiment très dur voir impossible (en tout cas pour moi) d’anticiper les événements clés de l’histoire.

La fin de l’histoire est quant à elle bien réussie dans le sens où la boucle est bouclée. Toutes mes questions ont trouvés leurs réponses et je n’aurais pas été contre l’éventualité d’une suite même si malheureusement la fille-sortilège est un tome unique.

Pour conclure, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Ce n’est pas un coup de cœur mais ce n’en est pas très loin car j’ai vraiment trouvé ce livre très accrocheur. Il m’a donné envie de découvrir d’autres livres de l’auteur mais aussi la collection Pandore dans laquelle il est publié. J’en retiendrais principalement la qualité de l’intrigue et le style d’écriture de l’auteur qui m’a conquise.

belle-decouverte

Chroniqué dans la cadre du Mois de Marie Pavlenko sur Bookenstock

La Cinquième Vague Tome 1 de Rick Yancey

Écrit par Rick Yancey • Paru en Mai 2013

595 pages

1re VAGUE : EXTINCTION DES FEUX
2e VAGUE : DÉFERLANTE
3e VAGUE : PANDÉMIE
4e VAGUE : SILENCE


À l’aube de la 5e vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.

« La cinquième vague » est le premier tome de la trilogie de Rick Yancey publiée dans la Collection R. L’auteur nous plonge dans un monde bouleversé par l’arrivée des Autres, ces êtres mystérieux que personne n’a jamais vu mais qui ont envahit à leur façon les États-Unis, réduisant la population à chacune de leurs vagues de façon considérable. Cassie, l’une des survivantes s’est endurcie des épreuves qu’elle a vécu et est bien décidée à ne pas rester terrée en attendant la fin de l’humanité sans agir.

Je me suis vite plongée dans cet univers pareil au notre mais tout de même bien différent. Tout est très réaliste et surtout on apprend le déroulement des événements de plusieurs façons ce qui a contribué à la diversité du roman. Les changements de narrateurs et les flash-back constituent donc un énorme plus qui rend ce roman très prenant.

Je me suis tout de suite bien intégrée dans l’histoire, d’abord grâce à Cassie, un personnage très attachant dont on apprend à connaître la personnalité tout au long du roman. Je l’ai tout de suite appréciée car elle est très courageuse dans les épreuves qu’elle doit vivre et qu’elle a déjà vécue. Je l’ai trouvée très fascinante car elle a un caractère bien défini et travaillé.

L’histoire est très accrocheuse, bien écrite et surtout très complète surtout au niveau du nombre de personnages assez importants qui interviennent. L’auteur à pris soin de tous les travailler même ceux qui ne sont pas principaux. De plus, la narration ne se fait pas qu’au travers de Cassie, ce qui montre bien que le principal atout de ce roman c’est sa grande diversité.

L’intrigue quant à elle est vraiment bien construite et surtout très intéressante. L’auteur sait mener le suspense à son comble tout au long de l’histoire. Il règne dans ce livre une ambiance très particulière difficile à décrire mais qui nous donne vraiment du mal à décrocher. Ce livre est un vrai petit pavé mais malgré ça les pages défilent à une vitesse folle.

L’ambiguïté de ce roman, c’est qu’on ne sait pas vraiment qui sont les ennemis de Cassie : comment les nommer, les reconnaître et surtout quel est le but de ces attaques envers l’humanité. Ne pas en savoir beaucoup sur les Autres est très troublant et à la fois cela rend le livre encore plus mystérieux, ce que j’ai beaucoup aimé.

J’ai aussi beaucoup adhéré au style de l’auteur qui réussit à écrire un roman vraiment saisissant pour son lectorat. La cinquième vague est inédit dans son genre. Il se passe vraiment quelque chose à la lecture de ce livre, malgré les événements « cruels » de ce roman, je me sentais vraiment bien à sa lecture car l’auteur nous met très à l’aise.

Pour conclure, j’ai adoré du début à la fin, impossible de trouver un défaut à ce petit bijou de science-fiction. Un livre qui saura vous captiver et vous emporter dans son univers bien particulier. Il est difficile de vous décrire mon ressenti tellement j’ai adoré à 100% sans pour autant savoir pourquoi : des les premières pages ma lecture s’est déroulée comme une évidence. Ce livre m’a beaucoup marqué et j’en suis encore toute chamboulée. Vivement la suite car ce premier tome vaut le détour !

coup-de-coeur

Lien vers le Quiz de la Collection pour remporter le roman

Concours des 225 fans Facebook

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, comme je l’ai promis sur ma page facebook, je viens vous organiser un petit concours à l’occasion des 225 fans facebook. J’en profite aussi pour remercier tous ceux qui me suivent sur les autres réseaux tels que Hellocoton, Twitter ou ceux qui sont abonnés à ma newsletter.

Le concours est ouvert jusqu’au 18 juin à 18h. PROLONGATION jusqu’au 30 juin au moins donc n’hésitez pas à participer si ce n’est pas déjà fait !

Les résultats seront annoncés dans les jours qui suivent.

Concours OUVERT à la FRANCE MÉTROPOLITAINE uniquement

LES LOTS :

401213_533883529967786_1211239763_n

Lot n°1 : Haut Conteurs : Un MP + une carte à l’effigie du livre

Lot n° 2 : Via Temporis : 2 MP des tomes 1 et 2 à l’effigie des livres

Lot n°3 : Divers : 3 MP = Instinct 1 +  La couleur de l’âme des anges + Indiana Teller

Lot Bonus : Si la page facebook Livres & Mots atteins les 250 fans avant la date de fin du concours : 4 MP Filles de Lune

———————————-

Pour participer, c’est très simple. Il vous suffit de m’envoyer un mail à cette adresse : pauline.boure[at]gmail.com (remplacer le [at] par @). Un minimum de politesse est exigé, je ne suis pas une machine c’est pourquoi je me réserve le droit de ne pas prendre en compte tout mail de participation ne contenant pas au moins un Merci ou un Bonjour. C’est la moindre des politesses.

Le mail doit contenir :

– Un titre : « Concours 225 fans Livres et Mots »

– Votre pseudo : pour l’annonce des gagnants

– L’adresse de votre blog si vous en avez un (facultatif : simple curiosité de ma part)

– Le nom des lots pour lesquels vous participez dans l’ordre de vos préférences :

Préférence 1 -> Lot « … »

Préférence 2 -> lot « … »

–  Les justificatifs des chances supplémentaires (afin que je puisse vérifier)

Chances supplémentaires :

Vous pouvez augmenter vos chances de gagner en partageant ce concours. Voici les cas vous permettant de gagner des chances. Toute chance doit fournir un justificatif précisé entre parenthèses.

+ 1 pour les fans Facebook  (préciser votre pseudo dans le mail)

+1 pour les fans Twitter ou Hellocoton (préciser votre pseudo dans le mail)

+ 2 pour les inscrits à la newsletter du blog : pour vous inscrire, il suffit d’indiquer votre adresse mail dans la colonne de droite à l’endroit spécifique « Suivre ce blog » (préciser votre adresse mail dans le mail)

+ 1 pour un partage facebook de ma page ou du concours (me donner le lien du partage)

A titre d’information :

– Une participation par personne pour toute la durée du concours

– L’attribution des lots se fera par tirage au sort

– Je ne pourrais être tenue responsable en cas de perte d’un lot par la poste

– Pour les mineurs : assurez vous que vos parents soient d’accord pour que vous me donniez votre adresse postale si vous gagnez afin de pouvoir procéder à l’envoi des lots. (Je ne pourrais être tenue responsable si vos n’aviez pas leur accord)

———————————————————————-

Important : Pour valider votre participation par mail, vous devez laissez un commentaire sous cet article (en précisant le pseudo donné dans le mail)

Voila et Bonne chance à tous !