Donne moi ton coeur de James Hayman

Écrit par James Hayman • Paru en Juin 2013

410 pages

Lucinda, une jeune et jolie femme d’environ 25 ans, disparaît au cours de son jogging matinal. Peu de temps après, on retrouve le cadavre de Katie, 16 ans, sur un terrain vague. Elle a la cage thoracique ouverte. Son coeur a été prélevé. Le sergent Michael McCabe, qui a quitté la police de New York pour celle de Portland – ville a priori tranquille du Maine –, et son équipière Maggie Savage orientent leur enquête vers les chirurgiens cardiaques de la région, seuls capables d’avoir opéré de la sorte. Pourtant, ils semblent foncer droit dans le mur. Jusqu’à ce qu’ils apprennent l’existence d’une série de meurtres similaires, commis quelques années plus tôt en Floride. L’enquête est relancée. Mais le temps leur est compté s’ils veulent retrouver Lucinda vivante…

« Donne moi ton cœur » de James Hayman est un thriller publié par les éditions l’Archipel dans la collection suspense. L’inspecteur McCabe est confronté à des disparitions de femmes aux alentours de Portland. La première, Katie, est retrouvée morte par un SDF. Son cœur lui a été enlevé de façon très précise, comme par un professionnel. L’enquête va donc devoir avancer si il veut retrouver la deuxième disparue, Lucinda, encore en vie. Accompagné de son équipière Maggie, McCabe se lance alors dans une investigation haletante pour éclaircir ses disparitions et meurtres.

Au début, j’avoue avoir commencé ma lecture avec beaucoup d’appréhension quant à l’histoire. J’avais l’impression de déjà me douter de la clôture de l’enquête. Au final, je ne m’étais pas beaucoup trompé sur la forme mais sur le fond je ne me serais jamais attendu à un tel niveau de complexité dans l’intrigue qui fait que dès les premiers chapitres on commence à avoir des pistes qui finalement changent tout au long du livre. L’auteur réussissant à brouiller les pistes avec habileté.

L’un des points clés dans un roman thriller comme celui-ci est selon moi l’inspecteur en charge de l’enquête. Si on ne s’attache pas à son passé (qui a toujours une certaines importance) autant qu’à son présent, ça ne peut pas coller. Ici j’ai tout de suite pris mes marques avec lui, le trouvant très bien travaillé en ce sens.

La façon de trouver les indices est très méticuleuse. De début à la fin, on ressent vraiment l’énorme travail fournit par l’auteur pour rendre son livre à la fois crédible et emplit de suspense. Certains détails sont exprimés de façon insignifiante et ont, au final, toute leur importance dans la résolution de l’enquête. De plus, celle-ci est assez complexe car reliée à d’autres enquêtes, ce que j’ai beaucoup aimé.

Le suspense est vraiment haletant tout au long du roman. Non seulement grâce à une intrigue bien menée mais aussi grâce à des passages où nous nous retrouvons avec Lucinda, la deuxième victime qui a été enlevée lors de son jogging. Ses passages sont à la fois terrifiants et nécessaires à la bonne mise en place de l’intrigue puisque le lecteur, en prenant connaissance de ces souffrances n’a qu’une envie, savoir ce qu’elle va devenir et si la résolution de l’enquête va pouvoir la sauver à temps.

Ce thriller à un certain coté psychologique que j’ai beaucoup aimé. En effet, certains passages sont consacrés au tueur. On peut ainsi comprendre les sentiments malsains qu’il peut ressentir lors de ses méfaits, la façon dont il peut penser. Un vrai plus pour l’intrigue !

Pour conclure, j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman. L’idée de faire vivre l’histoire à travers chacun des différents points de vue : inspecteurs de police, victime mais aussi certains suspects et le tueur apporte vraiment ce petit plus qui, couplé avec une bonne dose de suspense, rend ce roman très intéressant. La fin permet de conclure avec brio l’histoire. Ce n’est pas un coup de cœur mais c’en est quand même assez proche.

belle-decouverte

Le monde de Charlie de Stephen Chbosky

79788555_o

Écrit par Stephen Chbosky • Paru en novembre 2012

255 pages

Au lycée où il vient de rentrer on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Pour son prof de lettres, c’est un prodige ; pour les autres, juste un freak. En attendant, il reste en marge – jusqu’au jour au deux étudiant, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, les filles, la fête : c’est tout un monde que Charlie découvre…

« Le monde de Charlie » est un roman publié par les éditions Sarbacane écrit par Stephen Chbosky. Charlie est un jeune garçon sur le point d’entrer au lycée, une étape de sa vie qui l’angoisse. Pour vaincre son appréhension, il envoie régulièrement des lettres à quelqu’un qui sait l’écouter, lui racontant ses joies, ses peines, son quotidien et surtout les rencontres qui vont changer sa vision de la vie.

Le coté épistolaire du roman m’a tout de suite beaucoup plu. Charlie, d’habitude plutôt renfermé va dans ces lettres tout dévoiler à son correspondant et donc au lecteur, sans gène ni complexes. Ce qui donne au roman ce coté si particulier de proximité avec le personnage qui écrit les lettres. Rendant d’une certaine façon le rôle du correspondant au lecteur du livre.

On se rapproche donc beaucoup de Charlie mais aussi des gens qu’il rencontre via les sentiments qu’il nous raconte éprouver pour eux. Son personnage évolue énormément du début à la fin du livre, et c’est d’ailleurs là tout l’attrait du livre. À savoir, le voir évoluer au fil des jours, de ses rencontres, de ses lectures. Bien que Charlie soit un garçon j’ai quand même réussis à m’identifier à lui lors de certains passages.

Le style de l’auteur est très authentique dans le sens où il reprend le style que pourrait avoir un jeune garçon de l’âge de Charlie. On voit que l’auteur à beaucoup travaillé cet aspect du livre car on peut lire dans les lettres de Charlie et sa façon d’écrire la personnalité que lui a créé l’auteur.

On ne peut pas vraiment dire qu’il y a du suspense, sauf à certains moments de la vie de Charlie où on a envie de savoir ce que certaines paroles, certains événements vont changer mais on a quand même très envie de ne pas s’arrêter dans la lecture car les mots coulent tout seuls. Ce livre se lis vraiment très vite, de façon très posée.

Il à pour thème principal l’adolescence, auquel s’ajoute les amours de jeunesse, les fêtes, l’homosexualité, les problèmes familiaux etc … Il est très diversifié, ce que le lecteur ne peut qu’apprécier. En effet, entre Charlie et les autres personnages, il n’y a pas de quoi s’ennuyer au cours de notre lecture car comme dans la vie de tout adolescent, il y a des hauts et des bas.

La fin marque un nouveau tournant dans la vie de Charlie et m’a rendue assez nostalgique. Les sentiments des personnages sont bien retranscrits. C’est à ce moment du livre qu’on peut au mieux juger l’évolution du comportement et de la vie de Charlie. J’ai été un peu déçue par certains points de cette fin que je n’aurais pas imaginé de cette façon mais globalement elle est comme le reste du livre : très réussie.

Pour conclure, j’ai beaucoup apprécié ma lecture pour son coté réel et authentique. Ce roman se lit très bien et rapidement grâce à un style épuré et propre au personnage principal. On s’attache beaucoup au personnage et la lecture en devient d’autant plus agréable. Un livre qui m’a donné envie de découvrir le film et que je vous recommande.

Très Bonne Lecture

Minuit et le secret des livres clos de Ludivine Constant

Écrit par Ludivine Constant

370 pages

Fuyant, au coeur d’une nuit orageuse d’été, Owen tente de trouver le moyen de sauver sa vie et préserver ses secrets. Mais, s’il y parvient, il n’ignore pas que tous ses efforts ne serviront qu’à gagner un peu de temps. À d’autres reviendra la tâche de mettre un terme à la tyrannie de son frère et de sa soeur. Avant qu’une aube nouvelle se lève, Owen est pris d’un doute : les trois jeunes humains qu’il a choisis accepteront-ils de porter son héritage ?

« Minuit et le Secret des Livres Clos » est un roman de science-fiction écrit par Ludivine Constant. Nous y rencontrons trois adolescents : James, Eric et Chris. Ils ont des pouvoirs magiques, et l’Académie de magie Démétrius les invite à venir étudier. Cependant ils n’ont pas ces dons de leurs parents comme les autres élèves, une coïncidence qui va les rapprocher. Ils vont ainsi pouvoir appréhender ensemble un monde qu’ils ne connaissent pas et essayer de découvrir le lien qui les relie, quitte à chercher des réponses dans un passé qui n’est pas forcement le leur.

Pour commencer, je me suis bien introduite dans l’histoire et ce dès les premières pages. L’histoire est intéressante et prenante. J’ai aimé le fait de découvrir toute la subtilité du titre au cours de ma lecture. En effet, le titre choisi à un sens bien particulier qu’on ne peut comprendre qu’à la lecture du livre.

L’intrigue quant à elle est très bien ficelée et très complexe ce qui la rend envoûtante. J’ai aimé le fait que le passé influence beaucoup le présent.

J’ai beaucoup aimé le coté école de magie où les étudiants vivent en pensionnat. Pour ne rien vous cacher ça m’a remémorer l’esprit si particulier que seul les lecteurs de « Harry Potter » peuvent connaître. Ce coté très intimiste de la vie au quotidien tous ensemble m’a beaucoup plu et rend ce roman très attachant, nous permettant par la même occasion de nous impliquer plus dans l’histoire et mais aussi de s’attacher facilement et rapidement aux personnages de Chris, Eric et James.

Pour continuer sur les personnages, j’ai pu apprécier leur diversité. En effet, nous sommes en présence de trois personnages principaux mais aussi de nombreux personnages secondaires qui n’ont pas qu’un rôle de figurants mais bien leur importance dans l’intrigue. Ils sont très travaillés et les liens qui les relient sont bien distincts. C’est l’un des principaux points positifs de ce roman.

De nombreuses actions bien pensées ajoutent une bonne dose de suspense au roman. Plutôt rares au début, elles se multiplient dès le milieu du roman, ce qu’on ne peut qu’apprécier puisque ça ajoute un rythme soutenu à l’histoire, permettant ainsi au lecteur d’avoir envie d’en savoir plus.

La fin quant à elle, est toute aussi fournie en actions et en rebondissements. J’ai apprécié la présence d’un épilogue qui permet de bien conclure l’histoire et les aventures de nos trois jeunes amis. J’ai par contre trouvé un peu dommage qu’elle se finisse de façon incomplète, c’est à dire en laissant entrevoir une suite possible mais à parement non prévue.

Pour conclure, je garde de bons souvenirs de ce roman bien construit et très prenant. J’ai aimé la façon dont à été traité la magie dans l’histoire et les actions très bien menées. Les personnages sont bien décrits et ont chacun une personnalité bien définie. Le style de l’auteur est simple mais efficace, laissant le lecteur s’imprégner de l’ambiance du livre avec beaucoup de facilité. Un très bon roman qui à su me convaincre et que je vous recommande.

Très Bonne Lecture

Soeurs Sorcières de Jessica Spotswood

Écrit par Jessica Spotswood • Paru en 2013

395 pages

Filles, sœurs et sorcières.
Trois raisons de mourir.


Cate, Maura et Tess vivent dans une Angleterre imaginaire du début du XXe siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d’être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu’un le découvre, les Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres. Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s’accélère : son ami d’enfance la demande en mariage, alors qu’un autre jeune homme fait chavirer son cœur. Et bientôt, Cate doit se rendre à l’évidence : malgré tous ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau…

« Sœurs Sorcières » est le premier tome d’une nouvelle série écrite par Jessica Spotswood et publiée par les éditions Nathan. Ce livre nous conte l’histoire de trois sœurs orphelines de leur mère. L’aînée : Cate, fait tout pour garder le secret qui pourrait leur coûter leur vie et leur liberté si il était découvert. Elles sont toutes trois sorcières et la sorcellerie est condamnée par les Frères dans cette Angleterre fictive du début du vingtième siècle.

La première chose qui m’a plu dans ce roman c’est l’époque à laquelle il se déroule. J’adore les livres qui se déroulent fin XIXème, début XXème siècle de part les mœurs, les coutumes et le style vestimentaire de l’époque. Dans cette série, l’époque est revisitée aux vues de l‘intrigue magique mais l’esprit reste là et c’est ce qui a fait que dès les premiers instants, je suis complètement rentrée à 100% dans l’univers du livre.

Le style de l’auteur est très naturel dans le sens où on enfile les pages s’en vraiment s’en rendre compte et surtout très rapidement. On a vraiment l’impression que les mots coulent tout seuls, s’assemblant avec merveille. Cela rend le livre accrocheur et assez addictif sans avoir besoin d’un suspense énorme. Pour tout dire, je n’ai pas réussis à décrocher et je l’ai lu en une journée presque d’une traite, ce qui est très rare pour moi !

Les personnages et leur histoire sont vraiment intéressants. On s’attache tout de suite aux trois filles mais surtout à Cate grâce à laquelle on peut vivre cette histoire. Leur secret est dur à cacher, raison de plus pour laquelle on se prend d’amitié pour ces trois filles qui essaient à tout pris d’être comme tout le monde mais pour qui il est très difficile de ne pas se renfermer sur elles-mêmes pour rendre leur secret mieux gardé.

Je peux facilement décrire la trame du livre comme légère et addictive. Bien qu’à la base une histoire de sorcières peut sembler vue et revue mais je trouve qu’ici l’auteur à sut lui donner un nouveau souffle. Ce premier tome en révèle très peu mais est vraiment prometteur. J’ai vraiment apprécié le fait que ce livre semble totalement réel, si on oublie tout ce qui à trait à la magie.

L’ambiance dans laquelle nous plonge ce livre est très agréable. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un très bon début de série, aucun défaut à l’horizon pour moi, ce livre ne pourrait pas être mieux écrit. On se représente très facilement les personnages comme les lieux s’y bien qu’on s’introduit très facilement dans l’histoire.

La fin est juste totalement inattendue. Au final on croit savoir à l’avance la façon dont va se terminer le tome et au dernier moment tout bascule. J’ai été soufflée par l’audace de l’auteure quant à cette fin, qui est du coup très réussie même si elle laisse un petit sentiment de frustration car pour en savoir plus, il va falloir attendre la suite !

Pour conclure, ce livre m’a conquise dès les premières pages et ce jusqu’à la fin. Les personnages sont attachants et l’époque choisie et la façon dont elle a été revisitée m’ont beaucoup plu. Je n’ai pas réussis à décrocher, si bien que je peux facilement dire que je l’ai dévoré du début à la fin. Vous vous doutez certainement après lecture de cette chronique qu’au final ce livre est un coup de cœur !

Coup de coeur

Le Prince d’Eté de Alaya Dawn Johnson

Écrit par Alaya Dawn Johnson • Paru en Mars 2013

430 pages

Tous les cinq ans, les femmes de la cité-pyramide de Palmares Três élisent un Prince d’été pour régner aux côtés de leur Reine. Mais au bout d’un an, le Prince d’été a aussi l’honneur d’être sacrifié… Car les hommes ne sont pas dignes de gouverner.

Pour June Costa, la vie n’est qu’art. Ses œuvres géniales – des peintures murales aux hologrammes, en passant par des tatouages lumineux – impressionnent, voire irritent ses professeurs tout autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux Trophée de la Reine pour jouir d’une célébrité instantanée et de tous les privilèges qui vont avec. Un rêve qu’elle n’avait jamais remis en question… jusqu’à ce qu’elle rencontre Enki.

« Le Prince d’Été » est un roman publié dans la collection R et écrit par Alaya Dawn Johnson. Nous y découvrons un Brésil bien différent de celui que nous pourrions connaître à l’heure actuelle. Ici ce sont les femmes qui gouvernent la ville de Palmares Três et qui ont une façon bien à elle de ne pas laisser les hommes prendre trop longtemps le pouvoir : au bout d’une année de règne le roi d’été doit mourir. June s’éprend d’amour pour Enki, le nouveau roi et pour son art. Ensemble ils ont pour but de marquer les esprits avec une œuvre que personne ne pourra oublier.

Je suis tout de suite rentrée dans l’histoire de June, d’abord par des souvenirs qu’elle nous conte puis pas la réalité qu’elle nous fait vivre. Cependant j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le «monde » qu’à créé l’auteure. En effet j’ai trouvé que son style d’écriture était très axé sur l’histoire par les personnages et non par l’univers. Pour être plus explicite, j’ai beaucoup accroché aux personnages et à ce qui leur arrivait et pourtant je n’ai pas vraiment compris l’univers dans lequel ils ont évolué.

J’ai donc eu beaucoup de mal à visualiser la ville de Palmares Três et son fonctionnement technique. Certains mots ou nouvelles choses inventés par l’auteure ne sont pas décrits voir pas explicites, si bien que des fois je ne comprenais pas ce qu’un mot voulait vraiment dire ou ce qu’une chose inventée était vraiment. C’est le gros point noir de cette lecture car du coup j’ai été en décalage, ce qui m’a empêché de beaucoup apprécier ma lecture.

Par contre j’ai adoré le personnage de June et ce que son histoire avait à nous raconter. Les valeurs que nous inculque le roman sont fortes : le fait de profiter de la vie coûte que coûte et de croire en son talent, sa passion en sont les principales. Les autres personnages principaux sont aussi très travaillés, notamment Gill et Enki auxquels je me suis aussi très vite attachée.

L’histoire en elle même est plutôt intéressante mais elle manque cruellement de suspense pendant une grosse partie du roman. La fin rattrape un peu ce manque mais en partie seulement car proportionnellement ça représente une très petite partie du roman. Il a donc perdu de son intérêt puisqu’on en savait trop à mon goût pour donner envie de continuer la lecture.

J’ai donc mis un certain temps à le lire car l’auteure n’a pas réussi à me captiver à cause des points négatifs que j’ai déjà énoncé. Je suis assez déçue car les personnages avaient un réel potentiel, c’est d’ailleurs grâce à mon attachement à eux que j’ai pu terminer ma lecture bien que je n’avais aucune impatience de savoir la suite à chacune de mes poses de lecture.

Pour conclure, ce livre est intéressant par ces personnages et son univers était prometteur mais l’auteur n’a pas su me convaincre car je n’ai pas réussi à visualiser ce « monde » ce qui m’a clairement empêchée de l’apprécier à sa juste valeur. Mon avis est donc très mitigé mais j’en retiendrais quand même l’attachement que j’ai pu avoir avec les personnages et leur histoire.

Un livre qu'on oublie vite

Résultats Concours 250 fans facebook

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous écris ce petit article pour vous annoncer les gagnants du concours des 250 fans facebook. Pour les déterminer,  j’ai utilisé un logiciel de tirage au sort sur le net et j’ai choisi trois tirages pour les trois gagnants. Le premier gagnait son lot de première préférence, le deuxième pareil ou sa deuxième préférence si la premier gagnant avait déjà gagné ce lot et pareil pour le troisième gagnant. Voici donc les 3 chanceux :

1. D-Dream Bookine qui remporte le troisième lot (première préférence) – « Lot Divers »

2. Les lectures de Val qui remporte le deuxième lot (première préférence) – « Via Temporis »

3. Cindy260602 qui remporte le premier lot (deuxième préférence) – « Haut  conteurs »

401213_533883529967786_1211239763_n

Mais évidement qu’en est il du lot bonus ? Et bien les 250 fans n’ont pas été atteins avant la fin du concours mais comme ils l’ont été avant l’annonce des résultats j’ai décidé de quand même l’offrir !  j’ai donc refais un tirage parmi tous les gagnants pour savoir le/laquelle allait le remporter.

Lot Bonus. Anne-laure

Je vais donc rapidement contacter les gagnant(e)s pour leur demander leur adresse et ainsi pouvoir leur envoyer leur lot rapidement !