Pâtisserie premiers pas de Thomas Feller

Écrit par Thomas Feller • Paru en 2014

50 recettes

16,90€

Savez-vous faire une pâte sablée ? Savez-vous cuire des meringues ? Savez-vous faire un caramel ? Savez-vous monter une chantilly ?

Si vous cochez plus de trois NON, PÂTISSERIE premiers pas est le livre qu’il vous faut pour vous lancer en pâtisserie !

50 techniques pour acquérir toutes les bases de la pâtisserie : monter des blancs en neige, faire fondre du chocolat, réaliser une pâte à moelleux, préparer une pâte brisée, confire des fruits, faire une génoise… 50 recettes illustrées en pas à pas de la première étape au résultat final : mousse au chocolat, tartes aux fraises, gâteau marbré, tarte au citron meringuée, babas au rhum, tarte Tatin, cannelés, crème brulée, religieuses vanille et framboise…

Étant une passionnée de cuisine et surtout de pâtisserie, j’ai tout de suite adoré ce livre car même si j’adore pâtisser, je ne suis pas encore à l’aise avec toutes les techniques donc ce livre était vraiment idéal pour moi et pour me permettre par la suite me lancer dans des recettes plus élaborées et compliquées.

Lire la suite

Publicités

Short ! Printemps 2013 N°4

short411

Publié par SHORTédition • Paru en mai 2013

125 pages

Sur la plage, à l’apéro, au soleil ou dans le métro, découvrez nos lauréats du printemps 2013 sélectionnés par nos lecteurs et notre Comité Éditorial. Éditeur de nouvelle génération,  SHORTEDITION, parrainé par David Foenkinos, prône le « Court mais bon !».
Cette maison d’édition, qui anime une plateforme participative dédiée au format court et à la révélation de talents, offre la possibilité à quiconque d’écrire et d’être reconnu. Une condition : écrire ou dessiner des œuvres de fiction pour des lectures de 1 à 20 minutes.
SHORTEDITION entre dans votre quotidien et vous propose la short Littérature partout, à tout moment. Découvrez-là gratuitement sur le site short-edition.com et sur ses applis iPhone, iPad et Androïd : des Nouvelles, des BD courtes (strips), des poèmes, des nouvelles très-très courtes.
À chaque saison, un Prix littéraire récompense chacune de ces catégories. Les jurés sont les lecteurs et le comité éditorial qui unissent leurs voix pour élire les auteurs publiés au préalable sur le site. Les trente meilleurs auteurs sont alors édités sur eBook et en format papier, dans la revue SHORT !

C’est avec grand plaisir que j’ai accepté de tester ce nouveau concept de « Short littérature ». En effet, Short est une revue contenant des publications très très courtes, qui se lisent en 1 à 20 minutes. Je suis très attachée aux romans, et plus ils sont longs plus je suis contente mais pourtant j’ai été séduite par ce concept dès qu’on m’a exposé le principe et je dois dire que je n’ai pas été déçue à la lecture, la première impression à été la bonne !

Je vais d’abord commencer par le format. En effet, pour ce type de publication, il est essentiel car il faut que le livre ne soit pas trop gros pour pouvoir l’emmener partout mais aussi pas très lourd. Ici on peut dire que l’objectif est rempli. J’ai tout de suite été séduite par le format. Un peu plus gros qu’un livre de poche (notamment pour que la lecture des strips soit meilleure, ce qui est le cas) mais toujours très pratique car on peut l’emporter partout. Le papier est de qualité mais le livre reste très léger.

A présent parlons plutôt de son contenu. Au début on trouve un sommaire, qui permet de choisir entre lire dans l’ordre de publication ou selon nos envies. Personnellement j’ai testé les deux en cochant mes lectures dans le sommaire avec un crayon de papier pour ne pas en rater une.

J’ai aimé la diversité du contenu. En effet, le gros plus de cette revue, c’est qu’il y a aussi bien des nouvelles (courtes), que des strips (BD courtes) ou des poèmes. Ainsi il y en a pour tous les goûts, même si j’ai quand même préféré les nouvelles (moi qui n’était pas une grande fan, Short a réussit à me faire aimer cette littérature et je le félicite pour ça car ne l’oubliez pas je suis adepte des romans!).

Les strips sont également géniaux ! J’ai été bluffée par les très très courtes qui réussissaient en une seule illustration à raconter une histoire. J’ai un peu moins aimé les poèmes mais ils ont tout à fait leur place dans cette revue car certains étaient vraiment pas mal.

Le gros plus de cette revue c’est qu’elle a réussit à me faire passer par toute les émotions possibles et imaginables. Certains écrits étaient tristes et fatalistes, d’autres surprenants et amusants. On peut passer d’une extrême à l’autre, ce que j’ai totalement adoré. D’ailleurs, gros coup de cœur pour la nouvelle « C’est trop tard » de Simon Bouly dont la fin est juste excellente !

Ce qui m’a manqué, et bien au final pas grand chose puisque j’ai été conquise par ce concept. Autant vous dire que m’a seule déception c’est qu’il n’y en ai pas plus car selon moi c’est un peu court pour durer 3 mois. Une vingtaine de publications supplémentaires seraient vraiment idéales et ne seraient pas de refus.

Pour conclure, le concept de short littérature est vraiment top et à su me convaincre à 100%. On voit qu’il y a eu un gros travail éditorial derrière pour que l’objet corresponde à son concept. La diversité est là, l’originalité encore plus, ce qui m’a totalement conquise. On peut emporter Short partout mais aussi bien le lire tranquillement chez soi, à chacun d’adapter ses envies à cette littérature qui mérite de prendre de l’ampleur dans le domaine de l’édition. Au final, je ne peux que vous recommander de vous abonner (ou au moins de tester) et d’aller faire un tour sur le site internet pour plus d’informations.

Le site internet de short-édition

Belle Découverte

Les livres de Noël pour les tout petits

Vive Noël avec Tchoupi

dès 1 an et demi

14,90 €

C’est bientôt Noël : on suit T’choupi dans ses préparatifs jusqu’à la découverte des cadeaux. Sur chaque double page, une puce sonore pour entendre T’choupi parler !

Mon avis : Ce livre est vraiment très adapté à son lectorat. Il possède des pages en carton assez épaisses, des dessins très beaux mais aussi assez simples pour attirer le regard des petits. Les parties arrondies permettent de tourner les pages avec plus de facilité.  Le petit + sonore permet de rendre la lecture plus vivante pour l’enfant. Ce livre raconte aux enfants les principales activités qui ont lieu aux alentours de Noël : la décoration du sapin, le déballage des cadeaux ainsi que la préparation de gâteaux de Noël. Il y a peu de pages mais elles résument très bien l’esprit de Noël aux plus petits.

P1060238

Mon imagier de Noël

dès 1 an

6,90 €

Des animations adaptées aux tout-petits sur chaque double page, dès la couverture.
Un petit jeu pour s’amuser avec les mots à la fin du livre.

Mon avis : J’ai toujours aimé les imagiers car ils permettent aux enfants d’apprendre des mots et de les visualiser en même temps ce qui pour moi leur facilite l’apprentissage. Cet imagier est dans le thème de Noël et permet aux petits d’enrichir leur vocabulaire sur un thème précis. Au total, c’est 18 mots que ce livre fait découvrir au enfants tels que « le sapin », « une guirlande », « un renne », « un cadeaux » etc … Le petit + de ce livre c’est qu’il permet aussi aux enfants de faire bouger les pages à l’aide de petits « curseurs » (exemple de la couverture ou on peut faire bouger les yeux du père noël grâce au petit rond vers à droite). Je trouve que ça ajoute une touche d’amusement aux plus petits.

P1060234

Regarde dans la neige

dès 6 mois

13,90 €

Un bel album, où l’enfant peut compter, page après page, les animaux et les objets qui illuminent la neige : 1 cerf, 2 oursons, 3 oiseaux, 4 marmottes, 5 écureuils et… des milliers de flocons !
Sur chaque double page, un lapin tout doux accompagne l’enfant dans sa découverte.

Mon Avis : Ce livre est mon petit coup de cœur de cette sélection. Je le trouve d’une féérie et d’une beauté sublime. Ce livre est constitué de deux tons de couleurs : le gris argenté et le orange flashy. Des couleurs qui s’allient à merveille. Ce livre stimule le sens du touché grâce à des parties douces (un lapin à caresser) et le regard des petits se porte sur des éléments argent brillant qui donnent du relief aux dessins.

P1060232

 

Comptines à mimer pour Noël

dès 3 ans

12 €

12 comptines traditionnelles ou inédites à mimer pour attendre et fêter Noël avec les tout-petits : Petit papa Noël, Mon beau sapin, Vive le vent…

Mon Avis : Ce livre comporte 12 chansons de Noël. Les paroles sont illustrées par de beaux dessins ainsi que des photos de Rémi pour montrer les mimes qu’il faut faire et à quel moment de la chanson. Les rimes sont bien expliquées et simples, ce qui permet aux parents de montrer à leurs enfants et de créer un lien de complicité. J’ai juste trouvé dommage qu’il n’y a que la moitié des chansons qui proposent des mimes.

P1060236

Pour conclure, des livres qui ont chacun leur particularité et qui permettent de varier les interactions parents-enfants. Bien que je ne sois pas une professionnelle et que je n’ai pas encore d’enfants, j’ai vécu depuis toute petite entourée de tout petits car ma maman est assistante maternelle. Adorant les enfants, je les ai toujours tous considéré comme mes petits frères et sœur et j’ai passé beaucoup de temps avec eux c’est pourquoi je peux vous assurer que je les connais très bien et c’est pourquoi je suis tout à fait apte à donner mon avis personnel sur des livres de petite enfance, bien que n’étant pas une maman.

Princesse Kilala Tome 1

Princesse kilala tome1

Écrit et dessiné par Nao Kodaka et Rika Tanaka • Paru en Juin 2012

208 pages

Un jour, Kilala rencontre un jeune garçon, Rei, qui possède une couronne magique. Son destin va alors changer. Guidés par cette couronne, ils se retrouvent dans un autre monde… qui n’est autre que celui de Blanche-Neige !

Princesse Kilala est un manga publié chez Pika Edition. Son illustrateur est Nao Kodaka et sa scénariste Rika Tanaka. Ce manga nous raconte les aventures de Kilala, une jeune fille à qui il arrive tout un tas de choses en rapport avec les différentes princesses Disney. Tout commence par la rencontre entre Kilala et un mystérieux jeune homme blond …

Tout d’abord il faut savoir que je ne suis pas une adepte des Mangas en temps normal car je n’ai jamais vraiment compris comment les lire sans voir les actions futures avant les actions présentes à cause du sens de lecture japonais mais comme l’histoire m’attirait beaucoup, je me suis laissé tenter.

En ouvrant le manga, j’ai eu une très bonne surprise. Tout d’abord pour ceux qui l’ouvrent à la française (comme moi), une page annonce notre erreur avec un panneau attention pour nous prévenir et nous empêcher par inadvertance de découvrir la fin avant le début. Ensuite quand on prend enfin le bon sens, la première page nous explique, avec l’exemple d’une page, dans quel ordre nous devons lire. Je dois dire que pour moi ça a été une révélation puisqu’il ma suffit de lire une fois cette explication pour qu’au cours de ma lecture, je réussisse à lire de façon naturelle et sans me tromper. Dès le départ, la maison d’édition marque des points : que vous soyez des adeptes ou pas des mangas, vous réussirez à coup sur à vous y retrouver ce qui est très judicieux et pour ça je dis : merci Pika !

Passons à présent aux illustrations car je pense que c’est un des points très importants à considérer avec les Mangas. Tout d’abord, j’ai été bluffée de voir à quel point les princesses Disney étaient reproduite à la perfection ! On dirait que Nao Kodaka a fait un copier coller tellement c’est réussit. Ensuite, les quelques lieux des différents films Disney qui font partis de ce manga sont également parfaitement reproduit, on réussit sans aucun soucis à ce remémorer le visionnage des films d’animation de notre enfance et c’est ce qui m’a beaucoup charmée.

En ce qui concerne les personnages créés par le dessinateur : Kilala, Erica, Rei … ils sont vraiment superbes et très expressifs ce que je trouve vraiment génial. Ma préférence va évidement pour Kilala et sa chevelure blonde qui fait princesse tout en lui laissant son rang d’écolière mais sa meilleure amie est aussi très belle.

Pour ce qui est du scénario, je l’ai également trouvé très réussis, comme c’est un manga et que l’histoire est courte, tout commence très vite et l’histoire peut commencer rapidement pour notre plus grand bonheur. J’ai trouvé la pointe d’humour de ce Manga rafraichissante et il m’est arrivé de sourire à de nombreuses reprises pendant ma lecture.

La seule chose qui m’a un peu déstabilisée c’est la rapidité avec laquelle on lit le manga. Je l’ai lu d’une traite en une bonne heure. Moi qui suis habitué aux romans c’est sur que ça m’a changé mais en même temps j’ai su apprécier la breveté de l’histoire et la rapidité des actions. Je résume maintenant les Mangas et surtout celui-ci par cette phrase que je trouve très appropriée : toutes les bonnes choses ont une fin et en effet il ne faut pas penser à celle-ci mais au bonheur qu’on ressent tout au long de la lecture.

Je suis retournée en enfance par l’implication de Disney dans ce Manga et ce pour mon plus grand bonheur. Réussir à se remémorer les personnages et une partie de leur histoire m’a vraiment mis du baume au cœur et je pense que n’importe qui peut lire ce manga. On pourrait le croire destiné uniquement aux enfants mais je ne suis pas de cet avis. Je suis sur que les adultes pourraient apprécier cette petite parenthèse de joie de vivre et d’entrain dans leur quotidien.

Un autre point qui m’a vraiment plu, le fait que dans l’histoire un message du dessinateur et de la scénariste se soient faufilés entre les dessins. Ça m’a beaucoup plus d’en savoir plus sur eux et sur leur création de ce Manga.

Pour conclure, cette lecture a été pour moi une belle redécouverte du genre et je crois bien qu’elle m’a rendue accro aux Mangas. Pourtant ce n’était pas un genre que j’affectionnais mais la magie de celui-ci a opérée sur moi. Ses dessins enchanteurs et son scénario vivant et dynamique m’ont transportée et même si ma lecture fut courte j’en garde un excellent souvenir ! Je regrette de ne pas avoir le prochain tome sous la main car je crois que je l’aurais lu dans la foulée. J’ai eu pour ce Manga un coup de cœur incontestable !

coup-de-coeur

Je remercie les Éditions Pika pour m’avoir permis de découvrir ce manga intéressant et surprenant.

<img class="aligncenter size-full wp-image-323" alt="princesse-kilala-tome1" src="

Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines de Pierre Thiry

Écrit par Pierre Thiry • Paru en Septembre 2011

68 pages

À cette époque, Montceau-les-Mines était bien différent d’aujourd’hui.
— Oui, on sait déjà tout ça !!! répondrez-vous.
C’était la campagne, il n’y avait personne à part quelques lapins, il ne se passait rien du tout…
Ce n’est pas si simple, il se passait même bien des choses. Il y avait Arthur, Theobald et Justin, il y avait aussi la belle Ermelinde, il y avait encore… Isidore, il y avait enfin…
Mais je ne vais pas vous raconter toute l’histoire maintenant, il faut aussi ouvrir le livre et lire Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines alors vous apprendrez des choses qui vous étonneront peut-être. À cette époque, Montceau-les-Mines scintillait de poésie.

« Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines » est un conte pour enfants écrit par Pierre Thiry. Nous y rencontrons trois jeunes lapins, habitants de Montceau-les-Mines il y a de cela bien longtemps dans cette merveilleuse petite histoire. Trois jeunes lapins à qui il va arriver de nombreuses péripéties car ils ont un but amoureux commun.

Bien que je sois bientôt adulte, ce livre à su me transporter dans son petit univers. Étant bourguignonne, j’ai tout de suite acceptée la proposition de partenariat avec l’auteur, car je voulais connaitre ce que cette ville qui ne m’est pas inconnue pouvait bien inspirer, quelle histoire allait pouvoir en ressortir.

Le fait que les personnages soient des animaux et non des humains reflète bien le coté enfantin de l’histoire, et m’a un peu fait pensé à un petit dessin animé de mots. Nous rencontrons plusieurs espèces dans le livre, ce qui varie ce conte qui aurait été trop plat sans cette petite touche d’originalité. Cependant, j’ai trouvé un peu dommage qu’Arthur, Théobald et Justin ne soient pas plus présentés, plus approfondis. Certes, il s’agit d’un conte pour enfants, mais ce n’est pas pour cela qu’il faut que les personnages soient trop simples.

Pour en venir à la forme, j’ai trouvé que les images étaient un peu trop enfantines et pas assez nombreuses. A mon gout, un livre pour enfant doit contenir beaucoup plus d’images, c’est la principale chose qui m’a manquée dans ce livre. A part cela, la taille des caractères est tout à fait adapté aux jeunes lecteurs, gros point positif car ce livre peut aussi bien être lu par un adulte à des enfants que lu directement par un enfant car il est tout a fait adapté et compréhensible sans avoir besoin de l’éclairage d’un adulte sur certains passages.

L’histoire quant à elle est assez agréable à découvrir et à aucun moment je m’imaginais cette fin et surtout le lien avec cette ville de Montceau-les-Mines qui est dévoilé à la fin. J’ai vraiment beaucoup aimé cette interprétation de l’auteur qui a su miser sur l’originalité du nom de la ville pour mon plus grand plaisir lors du dénouement.

L’histoire reprend la forme standard de n’importe quel conte, et est bien structurée. Le fait qu’il y est trois personnages principaux ajoute de la diversité et des situations supplémentaires, très appréciables. Seulement voila j’aurais aimé une dizaine de pages supplémentaires pour approfondir un peu plus l’histoire sans pour autant trop la rallonger, je pense qu’il aurait été possible de l’étoffer un peu.

Pour conclure, ce conte pour enfants est tout à fait adapté à ses lecteurs et peut également ravir les moins jeunes par une histoire simple mais poétique et amusante par moments. Ce fût une agréable lecture que je recommande aux plus jeunes mais également à leurs parents ou aux amateurs de contes pour enfants. Certes ce livre n’est pas parfait, de part ces quelques petits défauts mais on les pardonne vite avec une fin très réussie. Si le besoin de vous replonger dans l’innocence de l’enfance se fait sentir, ce conte pourrait bien vous ravir.

bonne-lecture

Je remercie l’auteur pour ce partenariat.

Portrait d’un Starter de Lissa Price

Écrit par Lissa Price • Paru en 2012

25 pages

Une nouvelle exclusive pour découvrir l’univers de la série événement STARTERS, la nouvelle étoile noire de la dystopie. Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders.

« Portrait d’un Starter » est en quelque sorte une nouvelle qui introduit le roman Starters de Lissa Price qui sera publié le 15 mars prochain dans la collection R des éditions Robert Laffont.

Dans cette nouvelle, nous rencontrons deux personnages qui, je présume, auront un rôle important dans le roman : il s’agit de Callie et de Michael, le narrateur.

J’ai beaucoup aimé ce petit avant gout. Il nous plonge dans l’univers du livre. Une ville bizarre, des personnages qui se nomment Starters et d’autres qui sont apparemment des Enders. Rien ne nous est vraiment révélé, on découvre tout de suite qu’il y a quelque chose qui cloche, en rapport avec un bâtiment : « les bureaux de Prime Destinations ». Cette nouvelle laisse beaucoup de suspense et de non-dit, nous donnant énormément envie de lire le livre !

Si vous prévoyez de l’acheter à sa sortie, lisez cette nouvelle avant, je trouve que c’est un bon moyen d’introduire le roman. C’est un avant-gout très alléchant !

La nouvelle est disponible en livre numérique gratuitement.