Short ! Printemps 2013 N°4

short411

Publié par SHORTédition • Paru en mai 2013

125 pages

Sur la plage, à l’apéro, au soleil ou dans le métro, découvrez nos lauréats du printemps 2013 sélectionnés par nos lecteurs et notre Comité Éditorial. Éditeur de nouvelle génération,  SHORTEDITION, parrainé par David Foenkinos, prône le « Court mais bon !».
Cette maison d’édition, qui anime une plateforme participative dédiée au format court et à la révélation de talents, offre la possibilité à quiconque d’écrire et d’être reconnu. Une condition : écrire ou dessiner des œuvres de fiction pour des lectures de 1 à 20 minutes.
SHORTEDITION entre dans votre quotidien et vous propose la short Littérature partout, à tout moment. Découvrez-là gratuitement sur le site short-edition.com et sur ses applis iPhone, iPad et Androïd : des Nouvelles, des BD courtes (strips), des poèmes, des nouvelles très-très courtes.
À chaque saison, un Prix littéraire récompense chacune de ces catégories. Les jurés sont les lecteurs et le comité éditorial qui unissent leurs voix pour élire les auteurs publiés au préalable sur le site. Les trente meilleurs auteurs sont alors édités sur eBook et en format papier, dans la revue SHORT !

C’est avec grand plaisir que j’ai accepté de tester ce nouveau concept de « Short littérature ». En effet, Short est une revue contenant des publications très très courtes, qui se lisent en 1 à 20 minutes. Je suis très attachée aux romans, et plus ils sont longs plus je suis contente mais pourtant j’ai été séduite par ce concept dès qu’on m’a exposé le principe et je dois dire que je n’ai pas été déçue à la lecture, la première impression à été la bonne !

Je vais d’abord commencer par le format. En effet, pour ce type de publication, il est essentiel car il faut que le livre ne soit pas trop gros pour pouvoir l’emmener partout mais aussi pas très lourd. Ici on peut dire que l’objectif est rempli. J’ai tout de suite été séduite par le format. Un peu plus gros qu’un livre de poche (notamment pour que la lecture des strips soit meilleure, ce qui est le cas) mais toujours très pratique car on peut l’emporter partout. Le papier est de qualité mais le livre reste très léger.

A présent parlons plutôt de son contenu. Au début on trouve un sommaire, qui permet de choisir entre lire dans l’ordre de publication ou selon nos envies. Personnellement j’ai testé les deux en cochant mes lectures dans le sommaire avec un crayon de papier pour ne pas en rater une.

J’ai aimé la diversité du contenu. En effet, le gros plus de cette revue, c’est qu’il y a aussi bien des nouvelles (courtes), que des strips (BD courtes) ou des poèmes. Ainsi il y en a pour tous les goûts, même si j’ai quand même préféré les nouvelles (moi qui n’était pas une grande fan, Short a réussit à me faire aimer cette littérature et je le félicite pour ça car ne l’oubliez pas je suis adepte des romans!).

Les strips sont également géniaux ! J’ai été bluffée par les très très courtes qui réussissaient en une seule illustration à raconter une histoire. J’ai un peu moins aimé les poèmes mais ils ont tout à fait leur place dans cette revue car certains étaient vraiment pas mal.

Le gros plus de cette revue c’est qu’elle a réussit à me faire passer par toute les émotions possibles et imaginables. Certains écrits étaient tristes et fatalistes, d’autres surprenants et amusants. On peut passer d’une extrême à l’autre, ce que j’ai totalement adoré. D’ailleurs, gros coup de cœur pour la nouvelle « C’est trop tard » de Simon Bouly dont la fin est juste excellente !

Ce qui m’a manqué, et bien au final pas grand chose puisque j’ai été conquise par ce concept. Autant vous dire que m’a seule déception c’est qu’il n’y en ai pas plus car selon moi c’est un peu court pour durer 3 mois. Une vingtaine de publications supplémentaires seraient vraiment idéales et ne seraient pas de refus.

Pour conclure, le concept de short littérature est vraiment top et à su me convaincre à 100%. On voit qu’il y a eu un gros travail éditorial derrière pour que l’objet corresponde à son concept. La diversité est là, l’originalité encore plus, ce qui m’a totalement conquise. On peut emporter Short partout mais aussi bien le lire tranquillement chez soi, à chacun d’adapter ses envies à cette littérature qui mérite de prendre de l’ampleur dans le domaine de l’édition. Au final, je ne peux que vous recommander de vous abonner (ou au moins de tester) et d’aller faire un tour sur le site internet pour plus d’informations.

Le site internet de short-édition

Belle Découverte

Portrait d’un Starter de Lissa Price

Écrit par Lissa Price • Paru en 2012

25 pages

Une nouvelle exclusive pour découvrir l’univers de la série événement STARTERS, la nouvelle étoile noire de la dystopie. Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders.

« Portrait d’un Starter » est en quelque sorte une nouvelle qui introduit le roman Starters de Lissa Price qui sera publié le 15 mars prochain dans la collection R des éditions Robert Laffont.

Dans cette nouvelle, nous rencontrons deux personnages qui, je présume, auront un rôle important dans le roman : il s’agit de Callie et de Michael, le narrateur.

J’ai beaucoup aimé ce petit avant gout. Il nous plonge dans l’univers du livre. Une ville bizarre, des personnages qui se nomment Starters et d’autres qui sont apparemment des Enders. Rien ne nous est vraiment révélé, on découvre tout de suite qu’il y a quelque chose qui cloche, en rapport avec un bâtiment : « les bureaux de Prime Destinations ». Cette nouvelle laisse beaucoup de suspense et de non-dit, nous donnant énormément envie de lire le livre !

Si vous prévoyez de l’acheter à sa sortie, lisez cette nouvelle avant, je trouve que c’est un bon moyen d’introduire le roman. C’est un avant-gout très alléchant !

La nouvelle est disponible en livre numérique gratuitement.