Time Riders tome 4 d’Alex Scarrow

Écrit par Alex Scarrow • Paru en Février 2013

455 pages

Liam aurait dû mourir en mer en 1912.
Maddy aurait dû mourir en avion en 2010.
Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2006.
Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.
Maddy, Liam et Sal doivent retrouver Abraham Lincoln qui a subitement disparu. Ils n’ont pas une minute à perdre, car, sans lui, la Guerre de Sécession ne peut pas prendre fin !

« La Guerre Éternelle » est le quatrième tome de la série des Time Riders écrite par Alex Scarrow. Nous y retrouvons nos trois agents : Liam, Maddy et Sal ainsi que les deux auxiliaires de mission qui sont confrontés à une nouvelle onde temporelle. La disparition d’Abraham Lincoln a modifié l’histoire : la guerre de Sécession est devenue une guerre sans fin. Les Time Riders doivent absolument le retrouver ou eux aussi pourraient bien périr dans ce conflit éternel.

J’ai donc retrouvé la plume et l’inventivité de l’auteur dans ce nouveau tome et je dois dire que je ne me lasse pas des aventures de nos Time Riders. Toujours aussi imaginatif, l’auteur nous plonge une fois encore dans une histoire altérée très bien forgée.

Bien que le thème de ce changement temporel ne soit pas mon préféré parmi les différents tomes déjà parus, je dois avouer que c’est de loin le plus travaillé selon moi. La quatrième de couverture nous annonce une guerre éternelle mais il y a tellement d’autres changements, tous aussi incroyables les uns que les autres, que je ne peux que féliciter l’auteur pour cette créativité débordante !

Ces altérations de l’histoire sont là pour perturber la réalisation de la mission des agents, ce qui apporte un réel plus à l’histoire puisque au fil des tomes, ils sont confrontés à des contraintes grandissantes. Dès le début de ma lecture, j’ai ressentis que ce tome avait quelque chose de spécial et je ne me suis pas vraiment trompée.

Maddy et Liam changent peu par rapport aux tomes précédents, par contre Sal prend beaucoup plus d’«ampleur» et d’importance. Pour son plus grand plaisir elle a l’occasion de s’investir bien plus et ainsi de se familiariser encore mieux avec son travail au sein de l’agence, ce qui annonce peut être un changement dans leur organisation à vérifier à la lecture des prochains tomes.

La fin est bien différentes de la trame des autres tomes, laissant un suspense intenable puisque la mission n’est pas encore terminée à la fin du roman, ce qui est une première pour cette série et du coup ça me donne encore plus envie d’avoir le prochain tome entre les mains pour savoir comment cette histoire va se terminer et surtout les conséquences ce cette fin et le mystère qui l’entoure sur la suite de la série. Autre petit plus que j’ai énormément apprécié, c’est un petit clin d’œil de l’auteur à la fin de l’histoire par rapport au début de ce tome.

Pour conclure, ce tome est encore une fois une vraie réussite. Inventivité, actions et mystères forment le trio gagnant qui font de cette série une vraie merveille. Je ne me lasse pas des aventures des Time Riders et à chaque fin de tome je n’ai qu’une hâte : lire la suite ! J’en attends toujours plus et jamais je n’ai été déçue, si vous ne connaissez pas encore la série, n’hésitez plus !

coup-de-coeur

Time Riders Tome 3 d’Alex Scarrow

Écrit par Alex Scarrow • Paru en 2012

455 pages

Liam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912. Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010. Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026. Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders.
Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.
La découverte d’un manuscrit codé va les plonger dans une époque troublée, celle du règne de Richard Coeur de Lion.
Les Time Riders parviendront-ils à sauver le Royaume d’Angleterre ?

« Code Apocalypse » est le troisième tome de la saga des Time Riders écrite par Alex Scarrow. Dans ce tome, le changement temporel semble être lié à une légende, celle d’un manuscrit, qui aurait été perdu à l’époque de Richard Cœur de Lion. Un message codé y serait inscrit et il pourrait survenir d’une autre base de Time Riders. Peu d’informations, et pourtant, il faut agir, si quelqu’un réussissait à décrypter le code avant eux, le secret des voyages dans le temps pourrait bien être révélé.

La première chose qui me vient à l’idée à l’écriture de cette chronique c’est « Déjà le troisième tome ! ». Et oui je ne me lasse vraiment pas de cette série et bien qu’ayant une pile à lire pleine à craquer, je n’ai pas hésiter une seconde en commençant ce troisième opus ! Franchement, je dois dire qu’encore une fois l’auteur ne m’a pas déçu, bien au contraire, car bien qu’à chaque tome j’en attend toujours plus, à chaque fin de lecture, je n’attend qu’une seule chose : la suite !

Pour commencer, je vais un peu parler des personnages, outre nos trois compères Maddy, Sal et Liam, ce tome nous permet encore une fois de découvrir de nouveaux personnages et pas uniquement lors des voyages dans le temps. L’arche accueille elle aussi, le temps d’un tome (peut être plus qui sait ?) de nouveaux personnages qui viennent encore une fois apporter de la nouveauté et de la diversité à chacun des livres. Impossible de vous en dire plus sans gâcher le suspense mais croyez moi sur parole, vous ne vous ennuierez pas.

Le thème, ou plutôt la période historique de ce tome m’a vraiment beaucoup intéressée, tout d’abord car elle m’a rappelée mon enfance et ce dessin animé que tout le monde connaît : Robin des Bois. Mais surtout car j’aime beaucoup cette période, avec les Templiers, les croisades … Je suis à chaque fois séduite par les choix temporels de l’auteur qui ne manquent pas de diversité. On voit qu’il se passionne pour ce qu’il écrit et surtout qu’il s’informe pour connaître son sujet sur le bout des doigts afin de le transmettre avec passion. Son imagination est vraiment débordante : imaginer les conséquences d’événements de l’histoire qui ont été modifiés à l’époque du changement mais aussi en 2001 à l’époque du cycle temporel me surprend un peu plus chaque fois !

Concernant l’intrigue de ce tome, elle reprend la trame classique de la série, bien que petit à petit, elle s’étoffe par une intrigue principale, liant chaque tome avec les autres. En effet cette intrigue commune qui avait déjà commencé dans le second tome reprend de plus belle dans celui-ci allant même jusqu’à nous promettre des révélations inespérées sur l’agence, jusqu’alors si secrète pour ses agents comme pour nous.

Ce que j’ai surtout apprécié dans ce tome c’est l’authenticité des personnages, des agents de mission et de l’évolution de l’histoire. Mes passages préférés concernent le mystère de ce fameux code. Ce livre m’a appris certaines choses que je ne soupçonnais pas concernant l’époque utilisée dans le récit.

Pour conclure, c’est encore une fois avec brio qu’Alex Scarrow réussit à nous transporter dans ses livres. On ne peut que dévorer ces chefs d’œuvre qui vous tiennent du début à la fin. Une saga qui bien que déjà brillante me tient de plus en plus en addiction au fil des tomes. J’aimerais qu’Alex Scarrow ne s’arrête jamais d’écrire, et alors je dois dire que je ne pourrais pas m’arrêter de lire.


Je remercie grandement les éditions Nathan pour ce partenariat.

Time Riders tome 2 d’Alex Scarrow

Écrit par Alex Scarrow • Paru en 2012 

442 pages

Liam aurait dû mourir en mer en 1912. Maddy aurait dû mourir d’un accident d’avion en 2010. Sal aurait dû mourir dans un incendie en 2026. Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne détruisent l’Histoire.
Suite à une erreur de Maddy, Liam se retrouve bloqué 65 millions d’années en arrière, sur le terrain de chasse de dinosaures plus féroces les uns que les autres. Le garçon doit trouver un moyen de contacter Maddy et Sal au plus vite, s’il veut éviter d’être mis en pièces. Mais ne risque-t-il pas s’endommager l’Histoire et de créer une nouvelle – et terrifiante – réalité ?

« Le jour du Prédateur » est le deuxième tome de la saga des Time Riders écrite par Alex Scarrow. Nos trois agents ont à peine le temps de se remettre de leur précédente mission qu’une nouvelle leur parvient. Les prémices de l’invention de la machine à voyager dans le temps sont en danger. Lors de la mission, une mauvaise manipulation entraine Liam, l’agent de soutient et un groupe d’étudiants près de 65 millions d’années avant leur époque : au temps des dinosaures.

J’attendais beaucoup de ce livre car le tome précédant m’avait vraiment marquée et je dois dire que ce second opus ne m’a vraiment pas déçu. Bien que la trame puisse sembler similaire au premier abord, on se rend vite compte que les événements entrainants l’erreur et donc les péripéties de l’histoire est bien différente de la première.

Ensuite, ce qui m’a plus c’est que bien qu’il s’agisse d’un second tome, j’ai retrouvé un certain effet de découverte d’habitude bien particulier au premier tome d’une série. Tout d’abord et surtout avec le changement de l’auxiliaire de mission qui est assez conséquent. Sa personnalité, bien qu’elle reprenne celle du précédant, se forge indépendamment et en fonction de ces nouvelles caractéristiques. Le gros point positif a été une humanisation plus importante de ce nouvel agent qui a vraiment apporté un petit quelque chose très appréciable à ce tome.

En ce qui concerne les autres personnages, j’ai beaucoup aimé la façon dont mûrit Maddy. Elle prend ses responsabilités en main et se pose beaucoup de questions concernant certaines informations que Foster lui a données et qui concernent Liam. Sal, quant a elle ne change que très peu, le changement de personnalité se fait surtout ressentir avec Maddy et Liam. Liam prend peu à peu conscience des dangers des voyages dans le temps, surtout à la fin de ce tome mais disons qu’il essaie de ne pas y penser. La situation dans laquelle il se trouve le pousse lui aussi à prendre des responsabilités qu’il n’avait pas vraiment eu à prendre dans le précédant tome.

Un autre point que j’ai adoré dans ce livre : la rencontre d’un autre personnage (je ne peux en dire plus pour garder du suspense). Je l’ai trouvée touchante et assez triste à la fois mais surtout très marquante. Je ne sais pas comment l’auteur va utiliser cette facette de ce personnage dans les prochains tomes mais j’ai hâte d’en savoir plus !

En ce qui concerne l’époque dans laquelle le livre nous transporte, je dois dire que j’étais très agréablement surprise par ce choix de l’auteur. C’est tellement lointain qu’on se demande s’ils arriveront un jour à revenir dans le présent. Ça permet à ce tome de se différencier encore une fois du précédant puisque ici on ne se bat par contre les Nazis mais bien pour sa survie dans une jungle remplie d’animaux tous plus féroce et curieux les uns que les autres. Autant vous dire que ça ne peut que nous changer !

Le thème des décalages spatio-temporels est toujours aussi bien explicite. L’auteur est à l’aise dans ce sujet et surtout il reste cohérent avec ce qui avait été dit dans le premier tome et ce qui continue de se vivre dans le second. A aucun moment je ne me suis emmêlée les pinceaux dans des explications abracadabrantes et compliquée : tout est clair et précis ce qui rend le livre réaliste.

Pour conclure, ce second tome est à la hauteur du premier, voir même plus profond et complet. Les personnages évoluent et nous entrainent dans leurs extraordinaires aventures. Un deuxième tome qui tout en reprenant les codes du précédant se diversifie : pour notre plus grand bonheur. Encore une fois j’ai été conquise par ce livre que j’ai dévoré !

Merci aux Éditions Nathan qui m’ont permis de découvrir cette série.

Time Riders Tome 1 d’Alex Scarrow

Écrit par Alex Scarrow • Paru en Janvier 2012

445 pages

Liam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912. Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010. Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026. Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l’Histoire.

« Time Riders » d’Alex Scarrow est une collection de science fiction comprenant au total neuf tomes. Voici donc ma chronique du premier d’entre eux. L’histoire se déroule en 2001 mais nous voyageons à plusieurs époques dès le début de l’histoire lorsque Foster, membre d’une agence de Time Riders, recrute ses 3 nouveaux agents : Liam, Maddy et Sal. Ils auraient dû mourir mais leurs qualités leur ont donné la chance de survivre en échange de leur travail au sein de l’agence. Leur but est simple mais la tâche l’est beaucoup moins : il faut empêcher l’histoire d’être modifiée par des voyageurs dans le temps car le monde pourrait bien devenir apocalyptique dans le cas contraire.

J’ai commencé le roman avec beaucoup d’enthousiasme car au premier abord il m’intriguait déjà beaucoup. La couverture est en totale adéquation avec le genre du roman et la petite phrase « ne jouez pas avec le temps » mêlée à l’image, nous donne tout de suite envie de lire le livre. Les premiers chapitres, ceux du recrutement des trois agents, sont vraiment incroyables, ce sont d’ailleurs mes préférés car l’auteur pose les bases de son histoire d’une telle façon qu’on sent que cette histoire va être palpitante et pleine de rebondissements. Je peux vous assurer que ce premier ressenti s’est avéré exact.

Nous faisons ensuite nos premiers pas dans l’agence avec Maddy, Sal et Liam. Ils ne savent rien de son fonctionnement et doivent donc tout apprendre, tout comme nous. On se sent donc très bien impliqué dans l’histoire puisqu’on peut facilement s’identifier à l’un des trois agents et pas à pas assimiler avec eux, les bases de leur mission et le fonctionnement de cet univers des voyages dans le temps. Une initiation aux bases de l’agence qui tourne court, car finalement il doivent aussi apprendre sur le terrain, j’ai vraiment aimé ce choix de l’auteur, ça rend l’histoire bien plus axée vers l’action et c’est aussi beaucoup plus intéressant que de les voir apprendre avec des « leçons » à l’intérieur de l’agence.

Les personnages ont chacun des qualités bien précises qui font qu’ils ont été choisi pour vivre et intégrer une équipe de Time Riders. Chacun d’entre eux est décrit précisément au début de l’histoire et on apprend à connaitre leur faiblesses et leurs autres atouts tout au long de l’histoire. Je me suis beaucoup attaché à eux trois ainsi qu’a Foster, leur guide dans l’agence et à Bob, l’agent auxiliaire.

Ce qui est intéressant avec Liam c’est qu’il vient du passé par rapport à l’année où est basée l’agence, donc il ne connait pas l’existence de certains évènements, de certain choses modernes telles que les ordinateurs où un simple hamburger ce qui m’a fait sourire à plusieurs reprises. Le fait est qu’il apprend vite et qu’on ressent qu’il a beaucoup mûri tout au long de ce premier roman. Sal quant à elle est la plus jeune et on ressent l’histoire via son journal intime pendant quelques chapitres, ce que j’ai beaucoup aimé. En ce qui concerne Maddy, elle a cette capacité à garder son sang froid qui lui permet de prendre soin de Sal qui a moins de cran qu’elle à cause de son plus jeune âge. J’ai donc trouvé tous ces personnages très complémentaires. C’est vraiment une belle équipe qu’a créé l’auteur avec des personnages tous aussi fascinant les uns que les autres. J’ai trouvé ça très appréciable puisqu’on peut facilement s’intégrer à l’équipe et donc au roman.

En ce qui concerne l’histoire, je l’ai complètement adoré du début à la fin. On ne s’ennuie jamais, il n’y a pas de temps morts et on voit que le roman à été très travaillée par son auteur. Notamment les passages concernant la machine à voyager dans le temps puisqu’on connait l’inventeur, sa date d’invention, l’anecdote de sa création et son rôle pour l’agence. Tout est tellement bien écrit et expliqué que ça à l’air totalement réel et crédible.
J’avais peur de me perdre avec les époques mais ça n’a jamais été le cas, le style de l’auteur est assez naturel ce qui le rend très agréable à lire et nous facilite grandement la compréhension de l’histoire et de toutes ces modifications.

C’est une histoire qui m’a passionnée car elle traite d’un sujet qui, je pense n’a pas été facile à écrire vu la complexité des changements d’époque et de lieux mais qui a été très bien traitée. Je félicite l’auteur qui à réussi à créer un monde où le voyage à travers le temps est rendu possible, mêlé à de l’action et à la trame d’une histoire palpitante et tout autant intéressante.

Pendant notre lecture, on se rend vraiment compte de la dangerosité de ces changements de l’Histoire. Un tout petit changement peut entrainer de graves conséquences comme on peut le voir dans cet épisode où un homme tout droit sortit de 2066 décide de retrouver la machine à voyager dans le temps pour retourner à l’époque de la deuxième guerre mondiale afin d’apporter des informations à Hitler pour l’aider à gagner la guerre.

Pour conclure, ce livre a été un réel coup de cœur pour moi, je ne lui ai trouvé que des qualités et je pense qu’on ne peut qu’apprécier la manière dont l’auteur à traité le sujet des voyages dans le temps. Il vous tient du début à la fin, si bien que je n’arrivais plus à arrêter ma lecture, si j’avais pu, je l’aurais lu d’une traite ! J’ai vraiment hâte de découvrir les tomes suivants. En ce qui concerne celui-ci, je le recommande vraiment à tous car c’est un livre à lire.

coup-de-coeur
Je remercie les Éditions Nathan et leur attachée de Presse pour ce SP reçu en Avant-première. Jusqu’à présent je n’ai lu de cette maison d’édition que des livres de très bonne qualité avec un excellent rapport qualité-prix et Time Riders n’a pas dérogé à la règle ! Merci encore pour leur confiance.