Les filles au chocolat tome 3 1/2 : Coeur Salé de Cathy Cassidy

Écrit par Cathy Cassidy • Paru en Juillet 2013

100 pages

Je m’appelle : Shay Fletcher, Mon âge : 15 ans. Je suis : passionné de musique Mon style : bonnet mou et tee-shirts de surfeur. J’aime : Cherry Costello. Je rêve : de devenir chanteur professionnel. Mon problème : Cherry pense que je suis toujours amoureux de Honey, mon ex.

« Cœur Salé » est un entre deux tomes de la série des Filles au Chocolat écrite par Cathy Cassidy. Il se situe entre le troisième et la quatrième tome. Dans celui-ci, c’est Shay qui prend la parole en devenant le narrateur le temps de ce court roman. Cherry sa petite amie, croie qu’il aime encore son ex, leur relation tourne alors court sur un mal-entendu. Entre rêves brisés et espoirs il va tenter de redresser sa vie de cette mauvaise passe.

C’est avec grand plaisir que j’ai appris l’existence de cet entre deux tomes qui allait changer la narration, rôle d’habitude détenu tout à tour par les filles Tanberry-Costello. On change donc comme d’habitude de vision des choses mais encore plus ici car le narrateur est un garçon. J’ai beaucoup aimé cette idée de roman qui vient compléter à merveille les autres tomes de la série.

Comme toujours avec l’auteur je me suis vite mise dans l’histoire qui inclue à chaque tome des thèmes différents et pourtant très liés. Ici, l’amour, les rêves, l’avenir sont ceux qui sont mis en avant. Vous l’aurez donc compris, j’ai beaucoup apprécié cette lecture et son intrigue.

Les personnages n’ont pas le temps de beaucoup évoluer mais ils restent à leur image, toujours aussi travaillés et attachants. Ce tome permet notamment de se rapprocher d’autant plus de Shay qu’on se rend compte ne pas connaître tant que ça avant cette lecture, nous permettant de connaître ses sentiments et ses rêves de façon plus authentique en les vivants à travers lui.

Ce tome est très court (tout juste une centaine de pages) donc tout se passe très vite et le processus de l’intrigue s’en retrouve rapidement exposé et tout aussi rapidement résolu. Un petit arrière goût de trop court pourrait se faire ressentir s’il ne s’agissait pas d’un tome bonus, mais quand on sait que ce n’est que du plus, on est quand même très content d’avoir pu lire ce tome additionnel.

Pour conclure, c’est une lecture à l’image des autres tomes de la série, simple mais efficace. Un bon petit moment de lecture avant d’entamer celle de Cœur Coco, qui permet de retrouver ces personnages toujours aussi attachants.

trc3a8s-bonne-lecture

Publicités

Ma vie toute pourrie de Jenny Smith

Écrit par Jenny Smith • Paru en Juin 2013

280 pages

Je m’appelle Sam Wallis, j’ai 13 ans, et aujourd’hui, ma vie est… toute pourrie. Gemma, ma meilleure amie du monde entier, vient de déménager à des millions de kilomètres. Avec elle, je rigolais, je faisais des listes de « points positifs/ points négatifs », et j’assumais mes sweats roses avec des chevaux. Maintenant qu’elle est partie, tout ce que je faisais me semble nul et puéril et j’en arrive à me demander si ce n’est pas moi qui suis nulle et puérile. Surtout depuis que je me suis ridiculisée à vie devant David Matthieson, alors qu’il m’avait souri (!!!) Bref, je vous l’avais bien dit, ma vie est toute pourrie…

« Ma vie toute pourrie » est un roman jeunesse chick-lit écrit par Jenny Smith. Il nous raconte l’histoire de Sam Wallis qui trouve sa vie totalement nulle car sa meilleure amie : Gemma, vient de déménager au fin fond des îles perdues des Hébrides. Elle appréhende beaucoup ses journées au collège sans elle avec car elles partageaient tout. Même faire ses listes de « plus » et de « moins » ne l’occupe pas assez jusqu’à ce que son attention se porte sur le petit nouveau qui est justement assis à coté d’elle en cours d’Histoire.

J’avais beaucoup aimé l’autre roman de l’auteur avec « Katie Sutton » pour son humour vraiment très sympathique. Ici j’ai beaucoup moins aimé le style. Certains passages m’ont fait sourire mais rien a coté de ce que j’avais pu ressentir à la lecture de l’autre roman. Du coup j’en ressort un peu déçue de ce coté là car pour le coup je m’attendais à vraiment mieux.

Le personnalité de Sam est assez comique pour coté maladroite et gaffeuse. Son immaturité la rend parfois attachante, parfois un peu moins. Au final, c’est un personnage que j’ai apprécié mais sans plus. Je n’ai pas été très attachée à elle dès le début, ça a été un processus beaucoup plus long. Il m’a fallu une bonne moitié du roman avant d’être vraiment proche d’elle.

En ce qui concerne les autres personnages, ma foi je les ai préféré à Sam car ils étaient plus travaillé et leur personnalité était plus complète, tout comme leur « histoire ». Je me suis vite attachée à Gemma bien qu’on ne la rencontre que par messagerie instantanée mais aussi et surtout à Cat et à David.

Les listes de plus et de moins apportent un petit plus au roman mais sont parfois un peu trop « tarabiscotées ». Au final j’ai moyennement aimé car la plupart ne sont pas très subtiles et manquent de réalisme. Personnellement si je faisais les mêmes listes, ce n’est pas vraiment les choses que j’aurais écrite dedans.

La trame de l’histoire est quant à elle très classique mais sans pour autant être ennuyeuse. Au début elle est un peu « longue » à se mettre en place mais au final une fois qu’on est rentré dedans on y est bien et on ressent ce qu’on a envie de ressentir quand on lis de la chick-lit. C’est à dire une intrigue pas prise de tête, pleine de légèreté et de situations cocasses.

Pour conclure, c’est un livre que j’ai bien aimé dans l’ensemble mais qui comporte toutefois un certains nombres de petits défauts qui rendent mon avis plutôt mitigé. Cependant on est dans un livre d’un genre très léger donc au final on oublie plus facilement les petites maladresses de l’auteur, notamment le fait qu’on s’attache plus au personnages secondaires qu’à Sam (pour ma part ça a été le cas). Cependant ça reste un livre très sympa à lire pour l’été et s’évader sans avoir besoin de trop réfléchir.

bonne-lecture

Parallon de Dee Shulman

Écrit par Dee Schulman • Paru en Janvier 2013

490 pages

Deux mondes. Deux millénaires. Un amour unique.
Un gladiateur romain qui ne connaît pas la peur et une jeune fille du XXIe siècle, insouciante et rebelle. Deux mille ans les séparent, un mystérieux virus va les réunir…
152 après J.-C. : Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l’arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.
2012 après J.-C. : Élève brillante mais à problèmes, Eva a été placée dans une école pour surdoués, une vie qu’un incident dans un laboratoire de biologie fait basculer à jamais.
Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n’est pas de celles qu’on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel…

« Parallon » de Dee Schulman est le premier tome de cette série. Nous sommes plongé dans deux époques différentes, d’un coté en 152 après J.C auprès de Seth, un esclave gladiateur aux portes de la mort et de l’autre en 2012 auprès d’Eva une jeune Londonienne toujours en soif d’apprendre. On pourrait croire que rien ne les unis et pourtant il vont réussir à se rencontrer malgré le nombre de siècles qui les sépare.

Ce livre à la couverture mystérieuse et à la quatrième de couverture si attirante n’est pas resté bien longtemps dans ma bibliothèque, il fallait absolument que je le lise pour découvrir ce lien unissant Seth et Eva. Dès réception je me suis jetée dessus et malgré quelques petites longueurs au début, j’ai rapidement été conquise par ce premier tome.

Comme nous le promet la quatrième de couverture, l’auteur nous plonge dans un même livre dans deux histoires bien différentes qui, au premier abord, semblent trop lointaines pour pouvoir se rejoindre. Nous alternons les deux histoires grâce à la séparation des chapitres et apprenons à découvrir les deux univers des personnages principaux.

J’ai beaucoup aimé le début du roman car nous nous familiarisons avec le caractère des personnages et leur mode de vie mais j’ai quand même trouvé qu’au bout d’un certain nombre de chapitres ça devenait un peu long. Je n’avais qu’une hâte, savoir quel procédé avait pu imaginer l’auteure pour rejoindre les deux époques.

Une fois ce « procédé » découvert, j’ai été assez troublée car je me posais une multitude de questions sur son fonctionnement puisque tout reste encore très flou. Je n’étais pas sur d’avoir bien compris et il m’a fallu un temps d’adaptation vite effacé grâce aux diverses explications que l’auteure pouvait disséminer à travers les chapitres.

Ce qui m’a le plus surpris dans ce livre c’est que l’auteur l’a vraiment bien documenté par des passages assez poussé sur un thème bien précis. Moi qui n’y connaît rien dans ce domaine, j’avoue avoir été impressionnée et les remerciements m’ont confirmés que l’auteure avait du user de ses contacts pour rendre ces éléments véridiques.

L’intrigue est très accrocheuse, surtout dès que Seth et Eva se rencontrent. La narration permet au lecteur d’en savoir plus qu’Eva et à certains moments on a vraiment envie de pouvoir lui révéler ce que l’on sait, ce qui pourrai l’aider à avancer. Cependant même si on sait certaines choses que les personnages ne savent pas, l’auteur n’a pas oublié d’omettre une bonne dose de détails qu’on aimerait bien connaître pour découvrir un peu plus l’intrigue mais l’auteure laisse planer le suspense de façon à ce qu’à peu près au trois quart du livre, on ne peut s’empêcher de dévorer les chapitres sans pouvoir se résoudre à s’arrêter avant la fin.

Et quelle fin ! Le mot qui me vient à l’esprit pour la décrire est juste : Wahou ! J’ai vraiment été impressionnée par les derniers chapitres. Tout se passe très vite, et est très bien écrit. J’ai été un peu déstabilisée car on croirait presque un one-shot tellement on ne peut absolument pas prédire la suite. J’ai vraiment adoré.

En Bref, ce livre réussit à nous transporter par son intrigue captivante et imaginative. Le style de l’auteur est très naturel et fluide, ce qui ajoute un vrai plus au roman. Malgré quelques longueurs au début et une petite période de flou lors de certaines révélation, on s’attache aux personnages et on s’agrippe à notre lecture car on à pas envie de la terminer. J’ai vraiment hâte de pouvoir découvrir la suite.

bonne-lecture

Merci à la Collection R pour cette bonne lecture !

Les Ailes Brisées de Marie Liondor

Écrit par Marie Liondor • Paru en 2012

392 pages

Qui donc est Robyn ?
D’où viennent ses dons exceptionnels ?

Ce sont les questions que se pose Manon en croisant la route de cet être angélique aux étranges yeux émeraude.
Mais lorsque la réponse lui apparaît, à la suite d’un terrible accident de la route, elle apprend que leur histoire a véritablement commencé il y a plus de deux siècles…

«Les Ailes Brisées » de Marie Liondor est le premier roman publié aux éditions Calepin. Nous y rencontrons une jeune femme prénommée Manon qui travaille à Nantes et rejoins ses grand-parents chaque weekend sur l’île de Noirmoutier. Après une soirée organisée par son patron pour tous les employés, elle rencontre un étrange et beau jeune homme, Robyn, qui s’obstine à l’appeler par un autre prénom que le sien. De nombreux mystères entourent Robyn et Manon est bien décidée à découvrir qui il est vraiment.

J’étais très emballée à l’idée de commencer ma lecture car ce roman se déroule en France mais surtout dans une petite région et non à Paris comme la plupart des livres se déroulant en France. Ce point de l’histoire ne m’a pas déçue, de Nantes à l’île et aux environs, nous pouvons explorer les lieux accompagné par l’histoire de Manon.

Ensuite, j’ai beaucoup aimé le fait que l’histoire parle des anges dans un contexte réel, cette histoire pourrait très bien arriver à n’importe qui jusqu’à l’arrivée du mystère et de la magie dans le roman.

Le coté angélique de l’histoire, les explications sur leur nature, leur hiérarchie est très bien construit mais j’avoue que je n’aurais pas été contre un peu plus de matière concernant ce thème. Certes, on en sait très peu et on en découvre au fil de notre lecture pour laisser le suspense mais un peu plus d’information n’aurait pas été de refus car ce thème est encore assez peu exploité dans la littérature fantastique. Je n’ai donc pas eu d’impression de déjà vu, ce que j’ai vraiment apprécié.

Ce roman comporte quelques passages de retour dans le temps. J’ai vraiment adoré ces quelques chapitres qui apportent vraiment beaucoup à l’intrigue et à notre lecture qui s’en trouve diversifiée. Cela apporte vraiment un énorme plus à l’intrigue et nous permet pas à pas de comprendre les liens qui unissent Manon et Robyn.

Le personnage de Manon est très sympathique et on s’attache à elle très rapidement, de par son passé mais aussi par les difficultés de son présent. Son amitié avec Andréa est sincère et leur complicité apporte un vrai plus à ce roman. Robyn est quant à lui un peu plus long à se dévoiler, intrigue oblige. Le mystère qui l’entoure est la clé de ce roman. Il m’est arrivé de me rapprocher de lui mais aussi de m’en éloigner à certains passages du roman. C’est un personnage très atypique.

L’intrigue est avenante et bien structurée, je garde un très bon souvenir de ma lecture car la romance est aussi bien mêlée au fantastique qu’au réel. Certains passages étaient vraiment inattendus, d’autres un peu plus prévisibles mais sans pour autant que la lecture deviennent lourde.

Le style de l’auteur est très épuré et fluide, ce qui convient parfaitement à ce type de roman bien que je dois dire que les passages historiques étaient eux aussi très bien écrits. Son style arrive à retranscrire les lieux et les personnage de façon très authentique. Si l’auteure envisageait de se pencher sur un projet de romance à une époque antérieure, je serais très preneuse !

En bref, c’est un roman auquel on réussit à vite s’accrocher. L’intrigue est à la fois prenante et inédite ce qui rend l’histoire très attrayante. Les personnages sont attachants ou intrigants, les lieux sont beaux et bien décrits, la romance réussie. Malgré de tout petits bémols qu’on oublie bien vite, ce roman à un réel potentiel et arrive à vous transporter du réel au fantastique avec beaucoup d’aisance.

Bonne Lecture