Beyonders 2 : Le vent de la révolte de Brandon Mull

Écrit par Brandon Mull • Paru en Octobre 2012

575 pages

De retour chez lui, Jason Walker ne pense qu’à retourner dans le monde de Lyrian. Non seulement il détient une information capitale pour l’avenir de la rébellion contre le cruel sorcier Maldor, mais il veut aussi sauver son amie Rachel. Bravant tous les dangers, il devra rassembler ses anciens compagnons et combattre de nouveaux ennemis. Le vent de la révolte souffle sur Lyrian…

« Le vent de la révolte » est le second tome de la série Beyonders écrite par Brandon Mull. Nous y retrouvons Jason, de retour à Beyond, bien décidé à retourner à Lyrian pour révéler le secret de Maldor, qui pourrait bien changer la donne dans le combat pour la liberté des peuples de Lyrian. Avec l’aide de Rachel et de ses alliés, ils vont pouvoir commencer leur révolte contre Maldor en unissant leurs forces.

Presque un an après ma lecture du premier tome, j’ai retrouvé l’univers de l’auteur avec grand plaisir et je dois dire que j’ai été surprise par la facilité avec laquelle je me suis remémorée le précédent tome, au début de ma lecture du second.

Le style de l’auteur m’a tout autant conquise que dans le premier tome. Les descriptions et les dialogues sont dosés à merveille et on se représente très facilement les lieux et les nouveaux personnages.

J’avais déjà beaucoup aimé le premier tome mais j’ai quand même réussi à préférer celui-ci. Je le trouve plus clair, plus aboutit et beaucoup moins enfantin (même si ça ne m’avais pas gênée dans le précédent tome). Il y a beaucoup plus d’actions, ce qui rend ce roman très rythmé. Nous découvrons de nouveaux lieux et nous en redécouvrons certains à travers le périple de nos personnages. L’auteur nous laisse des surprises tout au long de la lecture, ce qu’on ne peut qu’apprécier.

Dans ce tome, les personnages sont plus profonds car ils ont eu le temps d’apprendre à connaître leurs capacités. Ils les développent, ce qui s’avère utile dans leur périple. J’ai aimé le fait que certains personnages de passage deviennent beaucoup plus centraux dans ce tome et aussi le fait qu’il y en a encore de nouveaux qui rejoignent la révolte. C’est ce qui a contribué à enrichir le roman.

La troupe de la rébellion est très diverse de par les personnalités et les capacités de ses membres. Leur quête rend l’intrigue attractive et rend ce roman plein de rebondissements et de révélations même si au final on en sait encore très peu sur la façon dont il va être possible de vaincre Maldor.

La fin nous révèle que le dernier tome sera plus complexe mais je ne peux en dire plus. En tout cas ce qui est certain, c’est qu’en révélant un peu de ce qui va se passer dans le prochain tome, elle laisse une touche de suspense non négligeable et surtout, donne très envie de savoir comment tout ça va se passer et se finir pour de bon.

Pour conclure, c’est un deuxième tome plein d’actions et de rebondissements que nous a réservé Brandon Mull. Il est beaucoup plus définit que le précédant et surtout, l’auteur réussit à de continuer à nous surprendre. Un livre qu’on ne peut que dévorer et dans lequel on ne peut que se plonger avec bonheur. Mon coup de cœur se confirme pour cette trilogie et bien qu’ayant hâte de découvrir la suite, j’appréhende sa fin.

coup-de-coeur

Publicités

Time Riders tome 4 d’Alex Scarrow

Écrit par Alex Scarrow • Paru en Février 2013

455 pages

Liam aurait dû mourir en mer en 1912.
Maddy aurait dû mourir en avion en 2010.
Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2006.
Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.
Maddy, Liam et Sal doivent retrouver Abraham Lincoln qui a subitement disparu. Ils n’ont pas une minute à perdre, car, sans lui, la Guerre de Sécession ne peut pas prendre fin !

« La Guerre Éternelle » est le quatrième tome de la série des Time Riders écrite par Alex Scarrow. Nous y retrouvons nos trois agents : Liam, Maddy et Sal ainsi que les deux auxiliaires de mission qui sont confrontés à une nouvelle onde temporelle. La disparition d’Abraham Lincoln a modifié l’histoire : la guerre de Sécession est devenue une guerre sans fin. Les Time Riders doivent absolument le retrouver ou eux aussi pourraient bien périr dans ce conflit éternel.

J’ai donc retrouvé la plume et l’inventivité de l’auteur dans ce nouveau tome et je dois dire que je ne me lasse pas des aventures de nos Time Riders. Toujours aussi imaginatif, l’auteur nous plonge une fois encore dans une histoire altérée très bien forgée.

Bien que le thème de ce changement temporel ne soit pas mon préféré parmi les différents tomes déjà parus, je dois avouer que c’est de loin le plus travaillé selon moi. La quatrième de couverture nous annonce une guerre éternelle mais il y a tellement d’autres changements, tous aussi incroyables les uns que les autres, que je ne peux que féliciter l’auteur pour cette créativité débordante !

Ces altérations de l’histoire sont là pour perturber la réalisation de la mission des agents, ce qui apporte un réel plus à l’histoire puisque au fil des tomes, ils sont confrontés à des contraintes grandissantes. Dès le début de ma lecture, j’ai ressentis que ce tome avait quelque chose de spécial et je ne me suis pas vraiment trompée.

Maddy et Liam changent peu par rapport aux tomes précédents, par contre Sal prend beaucoup plus d’«ampleur» et d’importance. Pour son plus grand plaisir elle a l’occasion de s’investir bien plus et ainsi de se familiariser encore mieux avec son travail au sein de l’agence, ce qui annonce peut être un changement dans leur organisation à vérifier à la lecture des prochains tomes.

La fin est bien différentes de la trame des autres tomes, laissant un suspense intenable puisque la mission n’est pas encore terminée à la fin du roman, ce qui est une première pour cette série et du coup ça me donne encore plus envie d’avoir le prochain tome entre les mains pour savoir comment cette histoire va se terminer et surtout les conséquences ce cette fin et le mystère qui l’entoure sur la suite de la série. Autre petit plus que j’ai énormément apprécié, c’est un petit clin d’œil de l’auteur à la fin de l’histoire par rapport au début de ce tome.

Pour conclure, ce tome est encore une fois une vraie réussite. Inventivité, actions et mystères forment le trio gagnant qui font de cette série une vraie merveille. Je ne me lasse pas des aventures des Time Riders et à chaque fin de tome je n’ai qu’une hâte : lire la suite ! J’en attends toujours plus et jamais je n’ai été déçue, si vous ne connaissez pas encore la série, n’hésitez plus !

coup-de-coeur

Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien

Écrit par J.R.R Tolkien • Paru en Janvier 1989

312 pages

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible. L’aventure tombe sur lui un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans une chasse au trésor périlleuse à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug…
Il traversera les Monts Brumeux et la forêt elfique de Mirkwood, sera capturé par de puissants trolls et traîné par des orcs dans les entrailles de la terre;il sera contraint à un concours d’énigmes par le sinistre Gollum, englué
dans la toile d’une araignée géante, et participera à une bataille légendaire…
Bilbo échappera cependant à tous les dangers et reviendra chez lui, seul et incompris, mais riche et plus sage, en possession d’un mystérieux anneau…

« Bilbo le Hobbit » est un roman fantasy écrit par le célèbre et renommé J.R.R Tolkien. Il s’agit de l’histoire précédant celle du Seigneur des Anneaux. Nous y retrouvons Bilbo dans ces jeunes années. Un soir, Gandalf, un magicien vient le voir et se fait inviter à boire le thé. Le lendemain, son trou de hobbit se retrouve rempli par 13 nains et Gandalf, qui les a rejoins. Par cette visite inattendue commence une grande aventure …

Si je devais décrire ce livre en un mot et un seul je le définirais comme chaleureux. Le style de l’auteur est fluide et nous met à l’aise pendant notre lecture. C’est un livre très sympathique à lire. Il s’agit d’une grande aventure qui commence d’une façon assez folklorique car inattendue. J’ai beaucoup aimé le début de l’histoire car pour ceux qui connaissent le seigneur des anneaux on y retrouve un personnage emblématique dans sa jeunesse : Bilbo.

On fait également la connaissance de 13 nains :  Fili, Kili, Oïn, Dwalïn, Gloïn, Balïn, Bifur, Bofur, Bombur, Dori, Ori, Nori et Thorïn. Des personnages très atypiques et au caractère spécial, caractéristique des nains. Au départ, ils ont du mal à faire confiance à Bilbo et sont très méfiants. Il ne sont pas très téméraires mais deviennent courageux quand il s’agit d’aider leurs amis. Comme ils sont nombreux on n’arrive pas vraiment à se représenter le caractère de chacun d’eux. On a plutôt une vision globale du groupe car ils se ressemblent tous beaucoup même si ils ne sont pas non plus tout à fait égaux.

Bilbo quant à lui n’est pas non plus très à l’aise car il n’a pas l’habitude de partir à l’aventure puisque ce n’est pas très bien vu dans la comté. Tout ne commence pas très bien pour lui et il rêve de retrouver sa petite vie tranquille mais le goût de la découverte se fait rapidement ressentir. Il est rusé et essaye toujours de sortir les nains de leurs mauvais pas. Avec ce périple, Bilbo découvre qu’il est plus courageux qu’il ne le croyait et surtout que le voyage lui a permis de murir.

Dans ce livre, J.R.R Tolkien à introduit tout un tas de chants venant des elfes, des nains et des personnages qu’ils rencontrent, je trouve que ça ajoute une pointe d’originalité et de convivialité cette histoire.

À la fin de notre lecture, on éprouve le même sentiment de mélancolie qu’on aurait ressentit si nous avions nous même vécu cette grande aventure. C’est une belle histoire pleine de poésie qui nous donne des leçons de vie, nous montrant que les plus petites personnes sont capables de grandes choses. Nous ne devrions jamais nous rabaisser, car nous avons toujours un talent caché qu’on découvre un jour quand l’occasion se présente.

Pour conclure, c’est donc une très belle lecture. Nous vivons en même temps que les personnes une aventure joyeuse bien que dangereuse. J’ai souris plusieurs fois pendant celle-ci car l’auteur laisse une pointe d’humour dans le récit. Une roman selon moi indispensable à lire si on veut pleinement apprécier la trilogie du seigneur des anneaux !

bonne-lecture