Ever Dark de Veronica Rossi

Écrit par Veronica Rossi • Paru en Septembre 2013

400 pages

Après leur séparation forcée, Aria et Perry laissent éclater leur passion au grand jour. Ils doivent pourtant se rendre à l’évidence : la tribu de Perry n’accepte pas la présence d’Aria, une Sédentaire. Aria décide alors de rejoindre seule la tribu des Cornans. La route est dangereuse mais, là-bas, la jeune fille pourra obtenir des informations sur le Calme Bleu, le seul endroit où l’Ether ne frappe pas, laissant aux hommes une chance de survie.

« Ever dark » de Veronica Rossi est le second tome de la série de l’impossible publiée par les éditions Nathan. Aria et Perry se retrouvent enfin mais pour une courte durée. Les tempêtes d’Éther se font de plus en plus présentes et dangereuses et Aria doit absolument trouver le calme bleu si elle veut sauver Talon et la tribu. Sa route va la mener seule chez les Cornans car Perry doit assurer son rôle de chef de clan en ces temps difficiles.

La première chose que j’ai pu apprécier c’est la présence d’un résumé du tome précédent avant le premier chapitre. C’est rare qu’on en trouve un dans les tomes d’une série et pourtant ça devrait vraiment se démocratiser car ça n’a que des avantages. Tout d’abord, j’ai pu me remémorer facilement et rapidement les événements importants du premiers tome. Je trouve qu’on apprécie de ce fait beaucoup mieux les premiers chapitres de la suite d’une série quand il y a un tel résumé car ça permet de tout de suite savoir à qui correspond tel personnage, tel lieu et de ne pas être un peu « perdu » au démarrage.

Vous l’aurez compris, c’est avec une grande aisance que je me suis plongée dans cette histoire qui m’avait vraiment beaucoup plu dans le tome précédent. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé cette suite alors que la fin m’avait beaucoup marquée. Au final je ressors très satisfaite de cette lecture car elle a su répondre à mes attentes.

L’histoire est encore une fois bien construite et travaillée. Son rythme est d’ailleurs bien plus soutenu que dans le premier tome ce qui m’a tout de suite conquise. J’ai aimé son coté beaucoup plus difficile avec des événements plus « tragiques » et graves qui justifient complètement la recherche de ce fameux Calme Bleu et donc l’intrigue.

Les moments que j’ai préférés sont ceux qui se déroulent après que Perry et Aria se séparent pour mener à bien leurs quêtes et devoirs respectifs (attention je ne dis pas là ne pas aimer les voir ensemble). J’ai juste trouvé que ça enrichissait le roman car la narration se déroule alternativement avec Perry puis Aria (comme dans tout le livre) mais comme ils sont dans des lieux très différents et vivent des aventures totalement différentes, on a presque l’impression de vivre deux histoires alors qu’au final leur deux quêtes sont très liées.

J’ai continué de me rapprocher des personnages notamment d’Aria. Tout comme l’histoire, ils évoluent au rythme des chapitres, des doutes, des craintes et des épreuves qu’ils doivent endurer. J’ai particulièrement aimé une rencontre avec un nouveau personnage qui tourne trop vite au court selon moi mais dont je garde un très bon souvenir. J’ai été également très surprise par la redécouverte d’un autre personnage qui nous dévoile son vrai visage dans ce tome et non plus une facette de lui-même.

Le mystère de ce roman est très présent et les incertitudes concernant le Calme Bleu nombreuses. Le suspense est donc omniprésent tout au long du roman. J’ai vraiment beaucoup accroché à cette intrigue dès les premiers instants et celle-ci atteins son paroxysme à la fin, me laissant très enthousiaste pour la suite, que j’attends avec impatience.

Pour conclure, ce deuxième tome fut à la hauteur de mes attentes. J’avais beaucoup aimé le premier mais j’ai complètement adoré celui-ci, frôlant d’ailleurs le coup de cœur de très près. Un second tome très complet, qui dévoile certains points de l’intrigue et qui soulève en même temps de nouveaux mystères. Je l’ai lu très rapidement car le suspense, l’intrigue haletante et mon attachement pour les personnages m’empêchaient de m’arrêter dans ma lecture. C’est dons une très bonne série, et je vous la recommande !

belle-decouverte

Les sorties de l’Eté chez Nathan

Nathan nous a concocté une belle petite série de parution pour cet été. Deux tomes unique, le premier tome d’une nouvelle série et surtout la suite des Filles en Chocolat ! Alors, livrez-vous au bonheur de la farniente bien entouré de ces quelques nouveautés !

une-guitare-pour-deux-4039103-250-400

Une guitare pour deux de Mary Amato

Sortie le 23 mai 2013

La mère de Tripp lui a confisqué sa guitare tant qu’il ne sera pas plus sociable et meilleur élève. Le matin de la rentrée, Tripp décide d’emprunter en cachette la vieille guitare du lycée. Lyla, quant à elle excellente élève et musicienne hors pair, a besoin de s’entraîner pour ses concerts de violoncelle. Les deux adolescents doivent occuper la même salle de répétition du lycée, Tripp les jours impairs, Lyla les jours pairs. Ils entament une correspondance, d’abord acide puis plus complice, en se laissant des petits papiers dans la salle. Bientôt le guitariste rebelle et la violoncelliste sage que tout oppose se retrouvent autour de leur passion commune : la musique. Cette relation intense leur apprendra à se découvrir eux-mêmes et les aidera à traverser les pires drames…

soeurs-sorcic3a8res-jessica-spotswood

Sœurs Sorcières Livre I de Jessica Spotswood

Sortie le 6 juin 2013

Cate, Maura et Tess vivent dans une Angleterre imaginaire du début du XXe siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d’être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu’un le découvre, les Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres. Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s’accélère : son ami d’enfance la demande en mariage, alors qu’un autre jeune homme fait chavirer son cœur. Et bientôt, Cate doit se rendre à l’évidence : malgré tous ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau…

ma-vie-toute-pourrie-4039123

Ma vie toute pourrie de Jenny Smith

Sortie le 20 juin 2013

Je m’appelle Sam Wallis, j’ai 13 ans, et aujourd’hui, ma vie est… toute pourrie. Gemma, ma meilleure amie du monde entier, vient de déménager à des millions de kilomètres. Avec elle, je rigolais, je faisais des listes de « points positifs/ points négatifs », et j’assumais mes sweats roses avec des chevaux. Maintenant qu’elle est partie, tout ce que je faisais me semble nul et puéril et j’en arrive à me demander si ce n’est pas moi qui suis nulle et puérile. Surtout depuis que je me suis ridiculisée à vie devant David Matthieson, alors qu’il m’avait souri (!!!) Bref, je vous l’avais bien dit, ma vie est toute pourrie…

coeurcoco

Cœur Coco de Cathy Cassidy

Sortie le 4 juillet 2013

Coco est la plus jeune des sœurs Tanberry, mais elle a déjà un caractère bien à elle. Sa passion : la nature et les animaux. Et elle adore par-dessus tout ses cours d’équitation. Ainsi, quand Caramel, son cheval préféré, est vendu, Coco enquête aussitôt sur son nouveau propriétaire. Malheureusement, ce qu’elle apprend ne la rassure pas du tout … Mais, entre sa grande sœur Honey qui est en pleine crise et Summer qui se remet tout juste de son trouble alimentaire, Coco ne peut compter sur le soutient de sa famille. Pourra-t-elle sauver Caramel toute seule ? Ou … avec l’aide d’un nouvel ami ?

Alors, ça vous donne pas envie tout ça ?

Time Riders tome 2 d’Alex Scarrow

Écrit par Alex Scarrow • Paru en 2012 

442 pages

Liam aurait dû mourir en mer en 1912. Maddy aurait dû mourir d’un accident d’avion en 2010. Sal aurait dû mourir dans un incendie en 2026. Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne détruisent l’Histoire.
Suite à une erreur de Maddy, Liam se retrouve bloqué 65 millions d’années en arrière, sur le terrain de chasse de dinosaures plus féroces les uns que les autres. Le garçon doit trouver un moyen de contacter Maddy et Sal au plus vite, s’il veut éviter d’être mis en pièces. Mais ne risque-t-il pas s’endommager l’Histoire et de créer une nouvelle – et terrifiante – réalité ?

« Le jour du Prédateur » est le deuxième tome de la saga des Time Riders écrite par Alex Scarrow. Nos trois agents ont à peine le temps de se remettre de leur précédente mission qu’une nouvelle leur parvient. Les prémices de l’invention de la machine à voyager dans le temps sont en danger. Lors de la mission, une mauvaise manipulation entraine Liam, l’agent de soutient et un groupe d’étudiants près de 65 millions d’années avant leur époque : au temps des dinosaures.

J’attendais beaucoup de ce livre car le tome précédant m’avait vraiment marquée et je dois dire que ce second opus ne m’a vraiment pas déçu. Bien que la trame puisse sembler similaire au premier abord, on se rend vite compte que les événements entrainants l’erreur et donc les péripéties de l’histoire est bien différente de la première.

Ensuite, ce qui m’a plus c’est que bien qu’il s’agisse d’un second tome, j’ai retrouvé un certain effet de découverte d’habitude bien particulier au premier tome d’une série. Tout d’abord et surtout avec le changement de l’auxiliaire de mission qui est assez conséquent. Sa personnalité, bien qu’elle reprenne celle du précédant, se forge indépendamment et en fonction de ces nouvelles caractéristiques. Le gros point positif a été une humanisation plus importante de ce nouvel agent qui a vraiment apporté un petit quelque chose très appréciable à ce tome.

En ce qui concerne les autres personnages, j’ai beaucoup aimé la façon dont mûrit Maddy. Elle prend ses responsabilités en main et se pose beaucoup de questions concernant certaines informations que Foster lui a données et qui concernent Liam. Sal, quant a elle ne change que très peu, le changement de personnalité se fait surtout ressentir avec Maddy et Liam. Liam prend peu à peu conscience des dangers des voyages dans le temps, surtout à la fin de ce tome mais disons qu’il essaie de ne pas y penser. La situation dans laquelle il se trouve le pousse lui aussi à prendre des responsabilités qu’il n’avait pas vraiment eu à prendre dans le précédant tome.

Un autre point que j’ai adoré dans ce livre : la rencontre d’un autre personnage (je ne peux en dire plus pour garder du suspense). Je l’ai trouvée touchante et assez triste à la fois mais surtout très marquante. Je ne sais pas comment l’auteur va utiliser cette facette de ce personnage dans les prochains tomes mais j’ai hâte d’en savoir plus !

En ce qui concerne l’époque dans laquelle le livre nous transporte, je dois dire que j’étais très agréablement surprise par ce choix de l’auteur. C’est tellement lointain qu’on se demande s’ils arriveront un jour à revenir dans le présent. Ça permet à ce tome de se différencier encore une fois du précédant puisque ici on ne se bat par contre les Nazis mais bien pour sa survie dans une jungle remplie d’animaux tous plus féroce et curieux les uns que les autres. Autant vous dire que ça ne peut que nous changer !

Le thème des décalages spatio-temporels est toujours aussi bien explicite. L’auteur est à l’aise dans ce sujet et surtout il reste cohérent avec ce qui avait été dit dans le premier tome et ce qui continue de se vivre dans le second. A aucun moment je ne me suis emmêlée les pinceaux dans des explications abracadabrantes et compliquée : tout est clair et précis ce qui rend le livre réaliste.

Pour conclure, ce second tome est à la hauteur du premier, voir même plus profond et complet. Les personnages évoluent et nous entrainent dans leurs extraordinaires aventures. Un deuxième tome qui tout en reprenant les codes du précédant se diversifie : pour notre plus grand bonheur. Encore une fois j’ai été conquise par ce livre que j’ai dévoré !

Merci aux Éditions Nathan qui m’ont permis de découvrir cette série.

Instinct Tome 2 de Vincent Villeminot

Écrit par Vincent Villeminot • Paru en Septembre 2011

330 pages

Institut de Lycanthropie, Alpes françaises. Six mois ont passé depuis la guerre contre les Chasseurs mais Tim est toujours hanté par sa culpabilité et les menaces n’ont pas pour autant disparu. Une drogue semble libérer les plus sombres instincts des anthropes, c’est alors que le Pr McIntyre disparaît.
Entre amour, haine et folie, Tim, Flora et Shariff vont bientôt plonger dans la noirceur de leurs pulsions animales.

« Instinct 2 » est le second tome de la trilogie écrite par Vincent Villeminot. Après les perturbations de la fin du premier tome, nous retrouvons nos trois personnages principaux à l’institut : Tim, Flora et Shariff. Or l’heure n’est pas à la tranquillité, l’institut est à nouveau en danger, des membres se sont fait tuer par un animal alors qu’ils étaient en dehors de l’institut. Les disparitions et les découvertes de corps deviennent beaucoup trop communes pour penser qu’il ne s’agit que d’un animal sauvage de passage …

Dans ce livre, j’ai retrouvé avec grand plaisir la plume de l’auteur, que j’avais tant aimé dans le premier tome. Toujours aussi puissante, elle m’a encore une fois mené dans l’histoire de façon très profonde, nous guidant à travers les chapitres et l’intrigue.

L’intrigue de ce livre, même si elle suit la première puisqu’elle démarre juste après est toutefois assez indépendante. Certes on ne pourrait pas lire le second tome sans le premier pour des raisons de compréhension mais chaque livre possède une intrigue qui se termine à la fin de chaque tome, ce qui m’a permis de reprendre ma lecture sans aucuns soucis et je me suis replongé dedans très facilement.

L’histoire est tout autant captivante que la première, voir même plus et comme les bases de l’histoire ont été posées par le premier tome, tout démarre très vite. De plus, cette intrigue est beaucoup plus intense, de part les dangers qui sont beaucoup plus grands mais aussi car dans un premier temps, on ne sait pas de qui viennent les menaces, ce qui donne beaucoup de suspense. On suspecte quelque chose, puis avec certains indices ça se tourne vers quelqu’un puis vers quelqu’un d’autres et ainsi de suite jusqu’à la fin.

Les personnages, notamment Shariff, ont évolués et continuent à grandir dans ce tome. Il se rapproche beaucoup de McIntyre et prend de plus en plus sa place dans l’institut et auprès de ses amis. Flora et Tim quant à eux se rapprochent également beaucoup et je trouve leur relation très naturelle, elle fait très vrai et authentique, avec ses hauts et ses bas comme dans la réalité, ce qui m’a beaucoup plus.

Pour continuer sur les personnages, je les ai trouvé plus approfondi, dans ce tome on se rend encore plus compte à quel point leur passé peut fortement influer leurs réactions présentes. Ce que j’ai beaucoup aimé car je me suis encore plus rapprochée des personnages, resserrant les liens que j’avais créés avec eux dans le premier tome. J’espère que le troisième livre continuera dans ce sens !

Dans ce tome, l’intrigue est beaucoup plus touchante mais aussi très dure par moments. Les ressentis des différents personnages, notamment de Flora vers la fin du livre nous sont transmis à la perfection, nous faisant peur et angoisser autant qu’elle dans les moments difficiles.

J’ai vraiment adoré vibrer à l’unisson avec ce livre aux fils des pages et ce jusqu’à la fin.  J’ai aussi très hâte de découvrir pour la dernière fois ces trois personnages dans un ultime tome, dont j’attends beaucoup avec ces deux premiers tomes aussi géniaux !

Pour conclure, ce second tome tient les promesses du premier et nous laisse espérer une fin en apothéose. L’auteur à réussit encore une fois à me séduire par les mots dans cette histoires haute en actions et en péripéties. Le thème du roman est toujours aussi intéressant et nous dévoile dans ce tome d’autres facettes, le rendant d’autant plus intriguant. Si vous ne connaissez pas encore cette trilogie, qu’attendez-vous ? Vous ne regretterez pas cet achat et je vous le recommande milles fois alors n’hésitez plus.

coup-de-coeur

Merci aux Éditions Nathan pour ce Partenariat.

Le Journal de Katie Sutton de Jenny Smith

Écrit par Jenny Smith • Paru en Mai 2012

300 pages

Katie Sutton, treize ans, experte mondiale du comportement des Adultes, décide d’écrire un guide (à travers son journal) qui permettra à tous les adolescents de faire fonctionner leur Adulte.
Tout va très bien pour Katie jusqu’au jour où sa mère subit une panne majeure: elle a un petit-ami !
Katie doit réparer tout ça, mais aussi s’occuper d’elle, car si elle excelle dans le fonctionnement des adultes, elle possède quelques lacunes dans son propre fonctionnement…

« Le Journal de Katie Sutton » de Jenny Smith est un roman jeunesse traité tel un guide pour savoir « comment gérer ses parents sans peine ». Il s’agit de l’histoire de Katie, une jeune adolescente de treize ans vivant dans le village de Brindleton. Elle vit dans une maison en compagnie de son petit frère Jack, de sa grande sœur Mandy et de sa mère. Leur père est décédé quelques années plus tôt et leur vie n’est depuis plus de tout repos. Dans cette famille à l’abord banal va se passer tout un tas d’évènements du quotidien pour vous montrer comment décrypter vos parents et surtout, les gérer à votre manière !

Ce livre est traité à la façon d’un journal intime écrit par Katie qui en est donc la narratrice. Elle y raconte sa vie, son quotidien et surtout son expérience de maître dans l’art de faire fonctionner les parents. L’histoire se présente jours après jours, au fil des heures et des moments où Katie à le temps de venir écrire dans son guide pour nous faire partager ses savoirs par l’intermédiaire de nombreuses anecdotes. Tout est donc paginé en fonction des passages narratifs et des petites sections « Astuces » ou « Mode » qui l’entrecoupent pour nous apporter des précisons « psychologiques » sur les adultes.

Le personnage de Katie est vraiment très attachant. Cela vient surtout du fait qu’elle nous livre au fil des pages sa petite vie qui n’a rien de banale et d’ennuyeuse, croyez moi ! Au contraire, son quotidien est plein de rebondissements qui pourraient arriver à n’importe quelle adolescente de son âge. Son groupe d’amies qui n’a qu’une envie: avoir un petit copain mais aussi le fait que tous les membres de sa famille se mêlent de sa vie (parfois en bien mais d’autre fois en mal) ce qui est perturbant quand on sait qu’elle a une très grande famille et que celle-ci constitue une bonne part de la population de Brindleton. Dans un village comme celui-ci tout se sait et pas forcement les meilleures choses, ce qui ajoute un coté très tonique au roman.

L’amitié, l’amour et la famille sont les grands thèmes de ce livre qui les traite avec beaucoup de spontanéité. Je me suis surprise à sourire à de nombreuses reprises, voir à avoir envie de rigoler toute seule devant ma lecture ! C’est un livre qui traite le quotidien de manière très humoristique et c’est justement l’humour de Katie et sa personnalité très joyeuse qui font qu’on s’attache énormément à elle et à son histoire.

J’ai vraiment adoré le coté très vivant de ce livre. L’auteure a réussit un bel exploit en traitant ainsi un journal intime mêlé à un guide. C’est d’ailleurs le plus bel atout de ce livre car ça le diversifie beaucoup. D’ailleurs certains Modes de comportement des adultes nous rappellent la plupart du temps ceux de nos propres parents, ce qui prouve à quel point ce livre est authentique et réel même si il est traité d’une façon très distrayante.

L’histoire est faite de tout un tas de péripéties jusqu’à ce qu’un évènement majeur entre dans la vie de Katie : sa mère s’est trouvé un nouvel homme et celui-ci ne demande qu’a rentrer dans leur famille. Seulement voila son style de vie n’est pas banal. C’est sans compter sur Maddy, Jack et Katie qui voient cette intrusion dans leur famille d’un très mauvais œil. A partir de ce moment, les gags, les plans d’actions et tout ce qui constitue l’histoire est plus que jamais drôle et à la fois très touchant. Ce fut mes moments préférés du roman même si il faut bien l’avouer j’ai adoré du début à la fin !

La plume de Jenny Smith est fluide et addictive. Dès les premières pages, on n’a vraiment pas envie de lâcher ce livre qui ne peut que faire du bien à votre moral. C’est une très bonne lecture si vous recherchez un roman à livre sans prise de tête pour vous divertir en toute simplicité.

Pour conclure, voici un livre plein de vie et très distrayant avec lequel vous passerez d’excellents moments. Je vous le recommande car j’ai eu un énorme COUP DE COEUR pour son coté authentique qui m’a totalement conquise. C’est un roman où humour et amitié se mêlent à la perfection, pour le plus grand bonheur des lecteurs. Vous ne regretterez pas cette lecture à la fois touchante et amusante, croyez moi sur parole !

coup-de-coeur

Merci aux éditions Nathan pour ce partenariat.

Beyonders : Vers l’Autre Monde de Brandon Mull

Écrit par Brandon Mull • Paru en Avril 2012

548 pages

Jason, jeune américain de 14 ans, est un beyonders : il vient de la Terre et est arrivé dans un autre monde par un portail magique. Cherchant un moyen de rentrer chez lui, il découvre que ce monde magique est dirigé par le cruel sorcier Maldor et comprend que le seul moyen de rejoindre la Terre est de vaincre cet empereur despote. Il rencontre alors des opposants à Maldor prêts à l’aider dans sa quête semée d’embûches.

« Beyonders : Vers l’Autre Monde » est le premier tome de la nouvelle saga de Brandon Mull. Tout d’abord, nous rencontrons Jason, l’un des personnages principaux du roman, dans le cadre de sa vie quotidienne. Par le plus grand des hasards et de façon assez incongrue, il se retrouve envoyé dans un autre monde nommé Lyriam. En cherchant un moyen de rentrer chez lui, il lui arrive quelque chose qui le pousse à accomplir une quête dans ce nouveau monde qu’il n’a pas d’autre choix que d’accepter …

Je vais commencer par le coté esthétique du livre car je le trouve très travaillé. Une couverture avec un titre et des écritures en reflet doré, une illustration à la fois belle et inquiétante, des débuts de chapitres décorés par des ornements en rappel avec la quatrième de couverture … On voit qu’il y a eu un gros travail sur la forme pour embellir le fond. Dès le premier coup d’œil, on ne peut qu’adhérer à ce livre à l’aspect très original.

L’histoire est introduite par un prologue d’une dizaine de pages qui m’a totalement intriguée, plus de doutes après sa lecture, il me fallait continuer ce roman de ce pas. J’ai beaucoup apprécié cet avant-gout de l’histoire, traité par un retour dans le passé qui permet au lecteur de tout de suite vouloir continuer sa lecture, pour découvrir ce qui se cache derrière cette histoire.

Dès le début, j’ai réussis à m’introduire dans l’histoire pour y prendre part. Un énorme point positif qui est dû à un choix de l’auteur que je trouve judicieux. En effet, il y a deux personnages principaux, un jeune garçon et une jeune fille : Jason et Rachel. De ce fait, je pense que les lectrices s’attachent beaucoup à Jason mais s’identifient à Rachel et vice versa. En tout cas c’est-ce que j’ai ressentit et je pense ne pas être la seule dans ce cas.

Pour continuer sur les personnages, comme dit précédemment, je les ai beaucoup aimés dès le départ. Nous apprenons à connaitre ce nouveau monde pas à pas et en même temps qu’eux. Ils évoluent beaucoup tout au long du roman, grandissant avec les épreuves qu’ils doivent vivre. Comme ils ne se connaissaient pas avant leur rencontre dans le roman, ils doivent apprendre à se découvrir et à s’unir complètement pour affronter les dangers. Au début c’est un peu difficile mais une complicité les uni rapidement, ce qui rend leur relation très crédible.

Le monde créé par Brandon Mull est à la fois original et agréable à découvrir. La plupart des lieux ont leur part de mystère et de sympathie. On se les représente très facilement sous la plume de l’auteur qui nous les décrit ni trop profondément ni trop légèrement. Le juste milieu est respecté, ce qui n’est que plus appréciable. La plume de Brandon Mull est très fluide et légère, nous laissant découvrir cette histoire de façon claire et précise.

L’histoire quant à elle est parfaitement construite, les actions s’enchainent et entre elles, les « périodes de répits » servent à nous apprendre de nouvelles informations sur la quête. L’élément déclencheur de celle-ci est également très bien décrit et raconté par l’auteur, à un tel point qu’on ne peut qu’adorer son style.
Par contre, la seule chose qui m’a un peu surprise dans ce roman c’est la façon dont Jason entre à Lyriam. Je pense qu’il y avait beaucoup d’autres façons de la rendre originale sans tomber dans l’étrange à ce point, mais après ce n’est que mon point de vue, peut être certains ont trouvé cette entrée réussie, moi j’ai été assez septique. Comme ça ne prend pas une grande importance dans l’histoire, on oublie vite ce petit « craquage » de l’auteur.

A part ça, les rebondissements sont présents et mêlés à de nombreuses rencontres, ce qui rend l’histoire très vivante et variée. La fin et donc le dénouement de toute cette première partie de l’histoire m’a complètement soufflée. Je ne me serais jamais attendue à ce qui nous est révélé. Jusqu’au bout, le suspense est présent, et jusqu’au bout on ne peut pas s’attendre aux révélations qui nous sont dévoilées.

Les quelques dernières pages m’ont surprise, on croirait presque que l’histoire va se finir dans ce tome mais ensuite on se rend compte dans les dernières lignes qu’il n’en est rien, l’histoire va bel et bien continuer et ce pour mon plus grand plaisir !

Pour conclure, cette trilogie commence donc très bien. L’action est présente, les personnages sont attachants et la suite nous promet encore bien des péripéties. En bref, ce fut une lecture très agréable à laquelle j’avais beaucoup de mal de décrocher. Je n’arrivais pas à stopper ma lecture tellement j’étais accrochée à l’histoire. Je vous la recommande grandement, vous ne pouvez pas être déçu ! Pour moi ça a été un coup de cœur.

Coup de coeur

Je remercie énormément les éditions Nathan qui ne cessent de me faire découvrir leurs très bon romans !