Les Perles d’Endore de Valentine Hortelan

Écrit par Valentine Hortelan • Paru en Avril 2011

450 pages


L’Aldorenne est en danger. Les dix perles d’Endore qui maintenaient les démons enfermés sont sur le point d’être rassemblées. Tohaya a quinze ans lorsqu’un étrange vieil homme lui révèle ce qui va à jamais changer sa vie : elle détient la dernière perle, le dernier espoir de sauver son monde. La jeune fille endosse la terrible responsabilité de la protéger, mais elle est loin de se douter de ce qui l’attend…

« Les Perles d’Endore » de Valentine Hortelan est un roman fantasy se déroulant en Aldorenne, un monde différent du notre. Ce monde est séparé en plusieurs continents : celui des hommes, celui des nains, celui des elfes mais également celui des démons. Jadis dix façonneurs d’étoiles vainquirent les démons grâce aux perles d’Endore mais celle-ci ne doivent dorénavant en aucun cas être toute réunies car ça représenterais la perte de l’Aldorenne. Une chose est sur, seul subsiste celle de Tohaya éloignée des autres mais elle ne sait pas encore que les légendes qu’elle a apprise étant enfant sont en fait une réalité et que c’est de son destin que dépend son monde …

Ce livre m’attirait beaucoup de par sa couverture sombre et mystérieuse mais aussi par sa quatrième de couverture qui annonçait un livre fantasy comme je les aime ! Malheureusement, au début de ma lecture, je n’ai pas été conquise. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais il y avait quelque chose qui ne passait pas entre moi et ce livre. Peut être un sentiment de déjà vu et la peur de lire un livre qui au premier abord ne correspondait pas à mes attentes suite à la lecture de la quatrième de couverture. Je ne le saurais jamais mais je trouve dommage d’avoir ressentit ça au début de ma lecture puisque ensuite, une fois le déclic passé, j’ai adoré cette histoire !

Passé la phase où l’auteure nous pose les bases du récit, le déclic s’est produit et jusqu’à la fin j’ai adoré cette histoire qui finalement était à la hauteur de mes espérances. Et pour ne rien vous cacher je l’ai même dévoré jusqu’à la fin et en peu de fois car à chaque moment de lecture je n’arrivais plus à m’arrêter, tellement le suspense était insoutenable. Ce que j’ai surtout apprécié c’est le fait qu’on en apprend petit à petit tout au long du roman donc on est souvent surpris par les révélations auxquelles on fait face c’est beaucoup mieux que de presque tout savoir dès le début puisque ça laisse planer des doutes, des questions, des mystères.

Concernant l’histoire, elle est bien construite et je n’ai eu aucun souci de compréhension. J’ai été impressionnée par la complexité de celle-ci car jusqu’à la dernière ligne l’auteur arrive à nous surprendre ! Ce que j’ai aussi beaucoup aimé c’est le fait que vers la fin, certains points évoqués au début du livre qui semblaient sans importance se révèlent finalement déterminants. De même, il est arrivé que certaines réactions, certains comportements des personnages au début étaient en réalité révélateurs et on les comprend à la fin. J’aime beaucoup ce lien entre le commencement de l’histoire et sa fin.

Concernant les personnages, je les ai trouvés bien travaillé et leurs liens sont bien définis. Tohaya grandis et apprends beaucoup de ses épreuves à un tel point qu’on a presque l’impression qu’elle a grandis de plusieurs années entre le début et la fin du livre. Seulement, tout parait très crédible car son évolution se fait progressivement et elle rencontre des difficultés. J’ai apprécié d’avoir une héroïne qui n’est pas invincible et qui possède des faiblesses comme tout le monde. Les autres personnages ont également une part de mystère appréciable qui relève le suspense de l’histoire.

Par contre, un point que j’ai moins apprécié mais qui n’a rien à voir avec l’histoire c’est les quelques fautes qu’on trouve par ci par là dans le roman, ça m’a dérangé parce que ça gâche un peu le contenu de trouver des fautes aussi flagrantes. Ce n’est qu’occasionnel mais il fallait quand même que je le précise puisque ça m’a fait tiquer à plusieurs reprises.

La fin de ce roman m’a vraiment épatée et m’a fait oublier le décrochage du début du roman. Très complète, elle permet de finir le roman en beauté et nous marque, même quelques jours après la lecture. Les dernières révélations sont les plus percutantes et l’action va à cent à l’heure. J’étais complètement scotchée au livre !

Pour conclure, ce roman malgré un début laborieux à su me convaincre et à conquis mon cœur de lectrice. Les mots me manquent pour traduire l’effet qu’il a eu sur moi tellement il m’a marqué. Bien construit et surtout très probant, ce roman pourra convaincre les amateurs de fantasy tout comme les autres lecteurs.

Coup de coeur

Merci aux Éditions Persée pour ce premier partenariat très prometteur.

Beyonders : Vers l’Autre Monde de Brandon Mull

Écrit par Brandon Mull • Paru en Avril 2012

548 pages

Jason, jeune américain de 14 ans, est un beyonders : il vient de la Terre et est arrivé dans un autre monde par un portail magique. Cherchant un moyen de rentrer chez lui, il découvre que ce monde magique est dirigé par le cruel sorcier Maldor et comprend que le seul moyen de rejoindre la Terre est de vaincre cet empereur despote. Il rencontre alors des opposants à Maldor prêts à l’aider dans sa quête semée d’embûches.

« Beyonders : Vers l’Autre Monde » est le premier tome de la nouvelle saga de Brandon Mull. Tout d’abord, nous rencontrons Jason, l’un des personnages principaux du roman, dans le cadre de sa vie quotidienne. Par le plus grand des hasards et de façon assez incongrue, il se retrouve envoyé dans un autre monde nommé Lyriam. En cherchant un moyen de rentrer chez lui, il lui arrive quelque chose qui le pousse à accomplir une quête dans ce nouveau monde qu’il n’a pas d’autre choix que d’accepter …

Je vais commencer par le coté esthétique du livre car je le trouve très travaillé. Une couverture avec un titre et des écritures en reflet doré, une illustration à la fois belle et inquiétante, des débuts de chapitres décorés par des ornements en rappel avec la quatrième de couverture … On voit qu’il y a eu un gros travail sur la forme pour embellir le fond. Dès le premier coup d’œil, on ne peut qu’adhérer à ce livre à l’aspect très original.

L’histoire est introduite par un prologue d’une dizaine de pages qui m’a totalement intriguée, plus de doutes après sa lecture, il me fallait continuer ce roman de ce pas. J’ai beaucoup apprécié cet avant-gout de l’histoire, traité par un retour dans le passé qui permet au lecteur de tout de suite vouloir continuer sa lecture, pour découvrir ce qui se cache derrière cette histoire.

Dès le début, j’ai réussis à m’introduire dans l’histoire pour y prendre part. Un énorme point positif qui est dû à un choix de l’auteur que je trouve judicieux. En effet, il y a deux personnages principaux, un jeune garçon et une jeune fille : Jason et Rachel. De ce fait, je pense que les lectrices s’attachent beaucoup à Jason mais s’identifient à Rachel et vice versa. En tout cas c’est-ce que j’ai ressentit et je pense ne pas être la seule dans ce cas.

Pour continuer sur les personnages, comme dit précédemment, je les ai beaucoup aimés dès le départ. Nous apprenons à connaitre ce nouveau monde pas à pas et en même temps qu’eux. Ils évoluent beaucoup tout au long du roman, grandissant avec les épreuves qu’ils doivent vivre. Comme ils ne se connaissaient pas avant leur rencontre dans le roman, ils doivent apprendre à se découvrir et à s’unir complètement pour affronter les dangers. Au début c’est un peu difficile mais une complicité les uni rapidement, ce qui rend leur relation très crédible.

Le monde créé par Brandon Mull est à la fois original et agréable à découvrir. La plupart des lieux ont leur part de mystère et de sympathie. On se les représente très facilement sous la plume de l’auteur qui nous les décrit ni trop profondément ni trop légèrement. Le juste milieu est respecté, ce qui n’est que plus appréciable. La plume de Brandon Mull est très fluide et légère, nous laissant découvrir cette histoire de façon claire et précise.

L’histoire quant à elle est parfaitement construite, les actions s’enchainent et entre elles, les « périodes de répits » servent à nous apprendre de nouvelles informations sur la quête. L’élément déclencheur de celle-ci est également très bien décrit et raconté par l’auteur, à un tel point qu’on ne peut qu’adorer son style.
Par contre, la seule chose qui m’a un peu surprise dans ce roman c’est la façon dont Jason entre à Lyriam. Je pense qu’il y avait beaucoup d’autres façons de la rendre originale sans tomber dans l’étrange à ce point, mais après ce n’est que mon point de vue, peut être certains ont trouvé cette entrée réussie, moi j’ai été assez septique. Comme ça ne prend pas une grande importance dans l’histoire, on oublie vite ce petit « craquage » de l’auteur.

A part ça, les rebondissements sont présents et mêlés à de nombreuses rencontres, ce qui rend l’histoire très vivante et variée. La fin et donc le dénouement de toute cette première partie de l’histoire m’a complètement soufflée. Je ne me serais jamais attendue à ce qui nous est révélé. Jusqu’au bout, le suspense est présent, et jusqu’au bout on ne peut pas s’attendre aux révélations qui nous sont dévoilées.

Les quelques dernières pages m’ont surprise, on croirait presque que l’histoire va se finir dans ce tome mais ensuite on se rend compte dans les dernières lignes qu’il n’en est rien, l’histoire va bel et bien continuer et ce pour mon plus grand plaisir !

Pour conclure, cette trilogie commence donc très bien. L’action est présente, les personnages sont attachants et la suite nous promet encore bien des péripéties. En bref, ce fut une lecture très agréable à laquelle j’avais beaucoup de mal de décrocher. Je n’arrivais pas à stopper ma lecture tellement j’étais accrochée à l’histoire. Je vous la recommande grandement, vous ne pouvez pas être déçu ! Pour moi ça a été un coup de cœur.

Coup de coeur

Je remercie énormément les éditions Nathan qui ne cessent de me faire découvrir leurs très bon romans !