Les 100 : tome 2 de Kass Morgan

Écrit par Kass Morgan • Paru en Octobre 2014

370 pages

Cela fait vingt et un jours que les 100 ont posé le pied sur la Terre. Ils sont les premiers humains à fouler le sol depuis des siècles… C’est tout du moins ce qu’ils croient. Face à un ennemi invisible, Wells fait de son mieux pour garder le groupe soudé. Clarke part en expédition sur le mont Weather à la recherche d’autres Colons, tandis que Bellamy est déterminé à sauver sa soeur, quel que soit le prix à payer. Restée à bord du vaisseau en orbite, Glass se trouve confrontée au pire des choix imaginables entre l’amour de sa vie et la vie elle-même.

Lire la suite

Publicités

Le Voleur de Regards de Sebastian Fitzek

Écrit par Sebastian Fitzek • Paru en Mars 2013

385 pages

Une vague de crimes d’une cruauté sans précédent s’abat sur Berlin. Un tueur en série s’infiltre dans les foyers en l’absence du père de famille, tue la mère, enlève l’enfant et accorde un ultimatum à la police pour le retrouver.
Passé cet ultimatum, l’enfant est assassiné. En référence à l’oeil gauche qu’il prélève sur ses victimes, les médias lui ont attribué un surnom : le Voleur de regards…
Alexander Zorbach, un ancien policier devenu journaliste, se rend sur une nouvelle scène de crime. Une mère de famille a été assassinée et son fils de 9 ans a disparu.
Alexander se retrouve pris dans l’engrenage du jeu machiavélique auquel se livre le Voleur de regards, qui veut lui faire porter le chapeau.
Zorbach a 45 heures pour retrouver l’enfant et prouver son innocence. Le compte à rebours est lancé…

« Le voleur de regards » est un thriller psychologique écrit par Sebastian Fitzek. A Berlin, le mystère plane autour d’un tueur en série qui enlève des enfants, tue leur mère et met au défis leur père de les retrouver dans un temps impartit avant qu’ils ne meurent. Zorbach, ancien enquêteur, est soupçonné d’être l’auteur de ces crimes et la seule façon qu’il a de prouver son innocence est de lui-même trouver le tueur et de sauver les enfants. Un vrai combat contre les minutes qui s’écoulent et les fausses pistes qui le désigne toutes comme le voleur de regards …

J’avais vraiment hâte de commencer ma lecture, car j’avais été totalement conquise par le style de l’auteur dans ma précédente lecture (le briseur d’âmes). Du coup, j’attendais beaucoup de ma lecture et bien qu’elle ne fut pas aussi incroyable que la précédente, j’ai quand même été conquise par ce style toujours si intriguant et plein de suspense.

L’auteur réussit à nous déstabiliser dès l’ouverture du livre, car il commence par le dernier chapitre et s’écoule ainsi « à l’envers », j’étais un peu perturbée et puis finalement ça ne nous empêche pas de suivre les événement de façon chronologique, car il s’agit plutôt d’un détail subtil qu’on ne comprend qu’à la fin.

J’ai tout de suite accroché à l’intrigue, et commençant à connaître l’auteur, je me suis jurée de lire très très attentivement pour découvrir les indices nous menant à la découverte du coupable et même avec ma plus grande attention, je n’ai pas réussis à me douter un seul instant de l’identité du tueur ! Le suspense est donc garantit jusqu’au dénouement puisque ce n’est qu’à cet instant qu’on se rend compte qu’on a pas su trouver les indices dissimulés au travers des lignes.

Parlons maintenant des quelques points négatifs du roman. J’ai été un peu déçue car je ne me suis pas vraiment attachée au personnage principal et j’ai trouvé certains passages assez brouillon. Je m’explique. A certains moments, j’avais du mal à tout comprendre et j’étais un peu perdue, ce que j’ai vraiment trouvé très dommage puisque le reste est très clair et l’intrigue est très bien construite sauf à quelques endroits qui m’ont un peu gâché le plaisir.

La fin rattrape vraiment bien les quelques petites bavures. Si je m’étais attendu à ça ! Ce que j’aime particulièrement chez cet auteur, c’est que le coté psychologique du thriller est vraiment très travaillé. Du coup, à la fin de notre lecture, on sait exactement le pourquoi du comment des actes du tueur, et je trouve que l’auteur arrive à créer des raisonnements très aiguisés. Il arrive à justifier l’impardonnable, ce qui donne vraiment un coté très subtil à ses romans.

Pour conclure, c’est encore une fois un thriller psychologique très complet et travaillé que nous offre ici Sebastian Fitzek. Malgré quelques petits points négatifs, j’ai aimé la profondeur de l’intrigue et le suspense haletant de ce roman. C’est avec grand plaisir que je lirais d’autres romans de l’auteur car au bout de deux belles lectures, je crois qu’il ne pourra pas me décevoir car ses thrillers ont un énorme potentiel.

belle-decouverte